Sans parure...

A toi…

A toi… Je pose là ces mots que je n’ai encore jamais posés, un peu comme ça, sans doute un peu aussi parce qu’il m’est plus facile de me plaindre de mes maux, des petites choses de tous les jours, des petites blessures qui n’en sont pas. J’écris encore et encore, jours après jour, nuit après nuit, j’écris ma vie, j’écris l’ennui… J’écris en en user des maux pour me dévoiler mais ne pas souvent me montrer. Et pas un mot sur toi… Mais aujourd’hui est un « autre jour », un jour pas comme les autres.

Moi qui n’avais plus regardé le ciel depuis bien longtemps, il y a trois ans jour pour jour, ton âme est venue tout faire basculer. Je savais cette porte entrouverte, mais je ne l’avais pas devinée si belle, aussi belle que notre histoire l’est depuis. Et depuis toutes ces pages qui se sont écrites, qui nous ont écrit… Il y a eu les rires, les moments inattendus, la complicité, les découvertes, les confidences… Il y a eu les cris, l’incompréhension, le stress, la douleur, les non-dits… Mais aujourd’hui tu es encore là, à mes cotés, ta main toujours dans la mienne. Je ne sais pas si l’idée du bonheur existe réellement, mais je sais que les instants de bonheur existent, parce que la plupart d’entre eux viennent de toi. Tu es mon équilibre, celui sans qui je ne pourrais faire avoir cette vie un peu complètement folle que je mène depuis un an… J’ai conscience de ne pas assez t’en remercier, de ne pas toujours te laisser le temps, de toujours t’emmener un peu partout dans mes histoires. Et pourtant, je n’écris pas… Un peu aussi parce que je voudrais garder ces moments rien qu’à nous, je veux nous préserver et ne pas montrer au monde entier que tu es si parfait. Ils pourraient avoir envie de te voler…

« On n’écrit pas la chance qu’on a … Pas de chanson d’amour quand on en a, voilà mon amour je n’écris pas sur toi… Rassure-toi »

J’essaie de trouver les mots depuis des heures, mais lorsque tout va bien, c’est difficile de ne pas user des maux. Et puis il y a cette chanson qui résonne dans ma tête et qui parle tellement mieux à mon âme. Alors je vais la laisser te la chanter… Elle reflète parfaitement ce que je pense… Pour une fois, je vais accepter de laisser les mots à quelqu’un d’autre. Je voulais juste t’écrire que je t’aime depuis trois ans et que j’espère pouvoir t’aimer jusqu’à en mourir ! Je t’aime…

Sur toi

J’écris sur ce que j’endure
Les petites morts, sur les blessures
J’écris ma peur, mon manque d’amour
J’écris du cœur, mais c’est toujours
Sur ce que je n’ai pas pu dire
Pas pu vivre, pas su retenir
J’écris en vers, et contre tous
C’est toujours l’enfer qui me pousse
A jeter l’encre sur le papier
La faute sur ceux qui m’ont laissé
Écrire, c’est toujours reculer
L’instant où tout s’est écroulé
On n’écrit pas sur ce qu’on aime
Sur ce qui ne pose pas problème
Voilà pourquoi
Je n’écris pas sur toi
Rassure-toi
Moi j’écris sur ce qui me blesse
La liste des forces qu’il me reste
Mes kilomètres de vie manquée
De mal en prose, de vers brisés
J’écris comme on miaule sous la lune
Dans la nuit, je trempe ma plume
J’écris l’abcès, j’écris l’absent
J’écris la pluie, pas le beau temps
J’écris ce qui ne se dit pas
Sur les murs, j’écris sur les toits
Écrire, c’est toujours revenir
A ceux qui nous ont fait partir
On n’écrit pas qu’on manque de rien
Qu’on est heureux, que tout va bien
Voilà pourquoi
Je n’écris pas sur toi
Rassure-toi
J’écris quand j’ai mal aux autres
Quand ma peine ressemble à la votre
Quand le monde me fait le gros dos
Je lui fais porter le chapeau
J’écris le blues indélébile
Ça me paraît moins difficile
De dire à tous plutôt qu’à un
Et d’avoir le mot de la fin
Il faut qu’elle soit partie déjà
Pour écrire “ne me quitte pas”
Qu’ils ne vivent plus sous le même toit
Pour qu’il vienne lui dire qu’il s’en va
On n’écrit pas la chance qu’on a
Pas de chanson d’amour quand on en a
Voilà pourquoi, mon amour
Je n’écris rien sur toi
Rassure-toi…



LIENS :

SUR TOI – Zazie

Album : La Zizanie

Paroliers : Isabelle Anne De Truchis De Varenne
Paroles de Sur toi © Universal Music Publishing Group

VOS COMMENTAIRES