Faut qu'ça bouge

Absurdement losers…

Si la Belgique est un tout petit pays, il n’est pas négligeable de savoir tenir compte qu’il regorge néanmoins de superbes talents… Parmi ceux-ci, Thomas Ancora, qui a commencé sa carrière comme animateur télé et radio, en Belgique, pour ensuite voir les portes du mannequinat, de la comédie s’ouvrir à lui, pour terminer aujourd’hui par la réalisation d’un court métrage « Losers révolution », qu’il partage avec Grégory Beghin… Un film à l’humour décalé et typiquement belge.

Une comédie déjantée, d’un humour absurde totalement assumé, à l’image des plus connus « C’est arrivé près de chez vous » ou « Dikkenek ». Voilà comment on pourrait qualifier « Losers revolution » , le dernier et premier film en tant que co-réalisateur de Thomas Ancora. Thomas c’est le putain de beau gosse qui, il y quelques années, à commencé a percer sur les petits écrans belges, en tant qu’acteur, comédien ou animateur. Après s’être essayé à la réalisation de quelques reportages et autres courts métrages, le montois (oui il a grandit dans le même coin et a fréquenté la même école que moi) comble son ennui dans la réalisation de ce premier long métrage… Et s’il a volontairement laissé le côté technique à son acolyte, c’est le jeu d’acteur et le côté artistique que celui-ci a décidé de prendre sous son aile.

Losers revolution, c’est l’histoire de quatre mecs, un peu paumés, quatre anciens ados qui n’étaient pas des plus populaires en rétho. Enfin… Quand j’écris « quatre » c’est surtout trois potes : Simon, Fred et Medhi qui se rendent à l’enterrement du quatrième comparse, qui leur a laissé une vidéo exprimant sa dernière volonté : que ses potes d’enfance mettent en place sa vengeance, la révolution des losers, lors de la réunion des anciens élèves ! Pour cela, ils vont devoir faire appel au petit frère de l’un d’eux, Henry interprété par Thomas Ancora, star des réseaux sociaux et de la télé-réalité. Et côté réalisation, ce film qui ne dispose pas d’un budget scandaleusement énorme, puisqu’il a été produit en partie grâce à un « appel à projet », ne manque absolument pas d’intérêt. Car si le métrage s’inscrit dans la continuité des Buddy movies américains, c’est avec un ton complètement décalé que celui-ci  fait référence à la culture belge. Une juxtaposition sans limite de mots bien trashy, un humour bien   typique de la population belge, un style complètement assumé par ses réalisateurs. Et c’est finalement cela qu’on a envie de féliciter et d’encourager à la fois, tant le ton ici abordé vient casser le paysage des films francophones.

Un film à ne manquer sous aucun prétexte…

Scylla…
LIENS :

LOSERS REVOLUTION

Réalisation : Thomas Ancora & Grégory Beghin

Scénario : Thomas Ancora

Acteurs principaux : Clément Manuel, Thomas Ancora, Kody Kim, Baptiste Sornin, Tania Garbaski.

Sociétés de production : Kwassa Films

Pays d’origine : Belgique 

Genre : Comédie

Durée : 89 minutes

Sortie : mars 2020

VOS COMMENTAIRES