A toi…

A toi… Je pose là ces mots que je n’ai encore jamais posés, un peu comme ça, sans doute un peu aussi parce qu’il m’est plus facile de me plaindre de mes maux, des petites choses de tous les jours, des petites blessures qui n’en…