Autre contrariété

Comme une envie de dégommer !

Parfois il m’arrive de m’ennuyer… Parfois il m’arrive d’allumer la télévision… Où ces phrases devraient-elles être inversées ?! Qu’importe… Parfois, lorsque je regarde le monde tourner dans la télévision, j’ai parfois envie de dégommer ce monde, histoire de le remettre un peu plus droit !

Periode de down « after event » oblige, je suis et reste moi… Je râle ! Le monde m’énerve, il tourne comme un enfant capricieux et attardé. Mais si j’allume la télévision, c’est pire… Et là, j’ai vraiment envie de tout dégommer. C’est comme cela qu’hier, en rentrant d’une journée de travail assez « compliquée » dirons-nous, j’allume la télé… Rien de très passionnant (j’aurais presque envie d’écrire « Comme d’habitude »), je zappe… Et me retrouve sur la fameuse émission « The Island Celebrity »… Mon Dieu… Encore une de ces émissions de télé-réalité qui se voudrait pseudo intéressante parce qu’elle plonge une bande de ploucs en mal-être de reconnaissance, dans un milieu « hostile et naturel ». Sauf qu’ici, non non, n’allez pas croire qu’il s’agit d’une bande de neuneux souhaitant devenir célèbres en faisant le clown… ici, les clowns sont sensés déjà célèbres (enfin… « célèbres ») ! Comprenez juste qu’il s’agit de « célébrités » devenues has-been, tentant de se relancer une carrière… Malheureusement on sait tous comment l’histoire fini ! Bref…

Les minutes défilent… On y découvre des « célébrités » (ce mot me fait délirer, j’avoue…) qui ont faim… Enfin, soit-disant, parce qu’on les entend dire qu’ils ont de la noix de coco et du poisson qu’ils auraient péché. On en voit ensuite un autre, sans doute effectuant une mission et récoltant une boîte de conserve contenant de la nourriture pour rien… Oui, je vous avais prévenus du côté passionnant de la chose, sorry ! Nos “célébrités “(re-LOL) se déchirent ensuite car certaines d’entre elles goûtent la concerve, vantant les mérites au passage de la considération que nous donnons à nos animaux domestiques de nos jours. D’autres sont choquées, d’avoir vu leurs compères oser porter cela à leur bouche… mon Dieu, que c’est dramatique ! Et puis… La bonne explose ! Du moins dans ma tête. La scène suivante nous montre deux des candidats comploter pour « capturer » un caïman. Rappelons que si l’île a été choisie par la production de cette émission très intéressante et enrichissante, c’est avant tout pour son coté « inoccupé par l’homme », sous entendu peuplé d’une faune et d’une flore vierges des dégâts et de la connerie de l’été humain (C’est du moins comme cela qu’on nous présente la chose). Sauf qu’il est tout aussi intéressant de demander que les animaux peuplant l’île n’ont rien demandé à personne… C’est donc ainsi que l’un des deux idiots dont il est ici question bondit de tout son poids sur le caïman, pour ensuite lui ligoter le museau avec une corde et le ramener tout fier de lui sur ses épaules en direction du camp !!! L’animal est ensuite exposé aux yeux de tous, et vas y que je te le caresse, que je plaisante et que tout le monde y va de sa petite attention plus débile qu’autre chose ! Ce qui me choque le plus dans cette scène, c’est d’entendre l’idiot en question (désolé mais voilà… Je ne trouve pas d’autre qualificatif) se vanter de sa « capture » (le caïman est minuscule) et se vantant le mérite de « ne pas avoir fait souffrir la bête ». J’aimerais un jour, lorsque cette « célébrité » dormira dans son lit, qu’un mec pesant bien plus lourd que lui, bondisse sans prévenir pour le ligoter et le trimballer « fier de sa capture » ! Franchement si cet acte n’est pas d’une violence extrême pour l’animal, je ne sais pas ce que c’est…

Bien entendu, le débat prolongeant la scène sur les réseaux sociaux a donné ce qui se produit d’habitude : défenseurs de la cause animale, contre… Les anti-vegans !!! Allez comprendre… A croire qu’aujourd’hui la protection animale ne se fait plus QUE par les vegans ! Ou que si vous défendez l’animal, on vous qualifie automatiquement de vegan… Bref ! Si l’un des internautes intervient en rappelant qu’il s’agit surtout ici de « survie », j’aimerais moi intervenir en rappelant qu’il ne s’agit absolument pas de cela. Lorsqu’un avion se crache sur une île déserte, que les survivants doivent tenir dans un milieu hostile, ‘accepte qu’on parle de survie et de ce qui en découle. Par contre, où est la survie ici ? On a VOLONTAIREMENT placé une bande de clowns sur une île déserte dans le but de les affamer (et encore ça reste à prouver) et voir comment ils « survivent » à la chose. Sorry, mais il ne s’agit pas pour moi de « survie », mais juste d’une façon très peu intelligente de se faire remarquer, pour provoquer le buzz !!!

Les hommes sont libres de faire ce qu’ils veulent… Je ne suis personne pour juger. Cela implique les débiles qui trouvent intelligent de se faire remarquer via des émissions tout à fait adaptées à leur intellect et à celui de leur public ! Ceci étant, a partir du moment où l’ont fait volontairement souffrir des animaux… Ou même qu’on les exploite dans leur milieu naturel pour « donner du piment » au scénario de la chose, je dis NON !!! Je trouve cela dérangeant, inintéressant et surtout complètement irrespectueux de la nature. Alors je sais, certains me diront hypocrite parce que je me nourris « comme tout le monde » et que je ne suis pas vegan,,, Sauf qu’il y a une différence entre le fait de se nourrir et celui d’aller déranger un animal dans son milieu, pour le faire souffrir ensuite ! Mais quand on voit la débilité profonde des arguments fournies par l’animateur de la dite « émission », on sait que d’office il ne faudra pas s’attendre à une suite profonde de de sens et de respect !

Ceci étant, mon coup de gueule étant passé, libre à vous de réagir à mon humeur et mes arguments !

Scylla Pierce

LIENS :

Crédit photo :
Cover by Mark Cruz

VOS COMMENTAIRES