Coup d'œil

Cosmétique de l’ennemi…

Avez-vous remarqué que les meilleures histoires ne sont pas toujours celles qui  ont une fin heureuse ? Alors lorsqu’une série se donne pour mission l’avènement de l’ennemi des plus sanguinaires de l’homme chauve-souris dénoté Batman, pour une fois, les vilains ne comptent pas laisser passer le haut de l’affiche et vont façonner au fil des heures leur pire adversaire en devenir.

A se pencher sur l’esthétique des différentes représentations du célèbre héros « Batman », l’on se sied à se demander s’il ne s’agirait pas finalement d’un méchant un peu moins méchant que les autres, mais tout aussi torturé qu’eux… Et cela, la série « Gotam » qui a vu le jour en 2014 et qui compte à son actif 5 saisons, soit 100 épisodes, n’a pas manqué de le développer. Et si au départ le personnage de fiction créé par le dessinateur Bob Kane et le scénariste Bill Finger était un héros un peu plus sombre que les autres, en vieillissant, empreinte après empreinte, les histoires n’ont eu de cesse de malmener Bruce Wayne, donnant vie à ses tourments les plus enfouis. La série Gotham propose donc un véritable bond en arrière pour découvrir comment l’homme qui hante les nuits de la ville en est arrivé à une telle noirceur… Et si Batman n’était finalement que la création d’une ville moribonde, dont les rues sont corrompues par la violence ? La narration conte donc l’enfance de Bruce Wayne, suite au décès crapuleux de ses parents, mais aussi de la jeunesse de ses futurs ennemis et alliés. La genèse d’un mythe dont le drame lui sied à ravir.

Car à l’image du film « Suicide Squad », les véritables héros de l’histoire sont ceux qui semblent les plus fous et les plus dangereux, une démence de plus en plus encrée au fil des épisodes qui s’enchevêtrent les uns dans les autres, pour dénouer l’énigme du mystère. Fous et charismatiques à souhaits… C’est ainsi qu’on pourrait définir les futurs Pingouin, Poison Ivy, Hugo Strange, Homme mystère et autres Joker. Des ennemis qui à l’heure des premières minutes de la série ne sont pas aussi sombres qu’ils vont le devenir, drames et autres tourments posés soigneusement sur leur route pour les transformer parfois en véritables monstres. Gotham, fidèle à l’esprit du comics d’origine se penche donc avec un intérêt pour le moins éloquent, la saveur de la trame résidant essentiellement sur les portraits cruellement humains des futurs méchants, bientôt animés d’un seul et même but : la vengeance !

Mais devait-on finalement attendre autre chose de la série ? Car, rappelons-le, tout l’univers de Batman repose depuis la nuit des temps sur le charisme dans la folie… A moins que ce ne serait dans la folie du charisme de ses méchants. Enlevez les ennemis, rendez-les plus mous, moins torturés, moins brisés, la trame réelle semblerait beaucoup plus plate et dépourvue de goût. Un succès dont l’esthétisme des méchants n’est pas non plus pour rien… Que ce soit la démarche saccadée du Pingouin, au look atypique, qui veut se faire aimer de tout le monde… La sensualité exacerbée d’une Catwoman en devenir… La folie dont semble habitué Edward Nygma, Homme mystère ou Sphinx selon les périodes, ou encore le sourire béant de “terrifiance” de Jeremiah Valeska, futur Joker dont les origines donneront naissance aux ténèbres dans la saison 5, tout semble avoir été pensé pour donner le ton du désordre et du chaos régnant dans la tête des méchants super-méchants de l’univers batmanesque. Faisant presque dans leur sillage des véritables héros, des enfants de chœur presque pas intéressants… Mais que l’histoire ne négligera pas non plus, semant l’horreur sur leur route, l’ombre n’oubliant pas non plus de tenir ces personnages- là. Et tant mieux…

Quand le monde des contes de fées rencontre l’horreur gothique, le résultat ne peut s’avérer que d’autant plus délicieusement sombre !

Scylla…

LIENS :

GOTHAM

Première saison : 2014
Saison finale : 2019
Nombre de saisons : 5
Nombres d’épisodes au total : 100
Durée des épisodes : 42min  
Genre : Drame, Policier
Production : Bruno Heller
Casting : Ben McKenzie, Donal Logue, David Mazouz

Chaîne d’origine : Fox

Série disponible sur Netflix