Faut qu'ça bouge

Du rêve aux nuits de la réalité…

Supposons que l’on rêve… Supposons que ces rêves se construisent tels des châteaux anciens, ces endroits sublimes, emportant nos âmes pour leur faire vivre mille et une aventures, tout le long de la nuit. La nuit je rêve de ces alcôves, de m’y perdre pour la vie, mêlant mes songes à ces contes remplis d’émois. Supposons maintenant que le rêve se fasse réalité…

Je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, j’aime le confort. Je pourrais même écrire que je l’aime profondément ! Lorsque je choisis un hôtel pour y séjourner une à plusieurs nuits, j’y passe parfois des heures. Je veille à ce que l’hôtel soit accueillant, que les chambres y soient jolies, que l’établissement dispose d’un parking sécurisé, le tout dans un climat original et moderne. Et puis sur place, parfois la surprise est au rendez-vous… On se retrouve sur un endroit pas vraiment conforme à ce qui était annoncé à travers une belle promo marketing, ou des photos bien retouchées… A tel point qu’on a juste envie de replier bagage (ça tombe bien, on n’a pas vraiment eu envie de les défaire), et de vite courir dormir ailleurs. Les surprises, parfois nous attendent aussi pour nous faire vivre un véritable coup de cœur. C’est ce qui s’est passé dés ma première réservation, j’écrirais presque « rencontre », à l’hôtel Dream, situé en plein cœur de Mons en Belgique.

Mons, j’y suis souvent, j’y ai grandi, j’y ai tout un tas de souvenirs. Mes parents, certains amis vivant encore dans cette région, j’y retourne en moyenne tous les deux mois… Des hôtels dans le coin, j’en ai réservé des chambres, souvent avec un gout amer en bouche, allant de la déception totale, à la non-satisfaction réelle des prestations proposées par l’établissement. D’autres m’ont satisfait, sans jamais finalement me transporter. Et puis un jour, le coup de foudre a eu lieu. J’avais trouvé sur un site de réservation en ligne un petit hôtel sympa, à la décoration relativement design, puisque l’établissement se situait dans une ancienne bâtisse qui jadis fut dédiée au culte. On en a déjà tous entendu parler de ces vieux endroits revissés, sortis de leur fonction première pour en faire des endroits « tendance » et modernes à souhait. Pour ma part, c’est la première fois que j’en visitais un… L’expérience fut une véritable découverte, tant l’endroit a été pensé de façon esthétique, avec la volonté de rester fidèle à son histoire d’origine.

L’établissement “de catégorie supérieure” arbore fièrement ses 4 étoiles, et il n’a pas tort. Cinq concepts de chambres vous seront proposés : des chambres de type « Classique » (de 94 à 112€ la nuit), dont l’usage des guillemets se veut nécessaire, car une fois dans la chambre, la configuration de celle-ci vous transportera immédiatement dans l’histoire de la bâtisse, à travers ses ouvertures vers l’extérieur, l’établissement ayant volontairement gardé les rosaces de son architecture. Ça a été mon cas lors de ma première visite du Dream, j’ai immédiatement été propulsé dans un ailleurs magique ! Les salles de douches de ces chambres sont modernes, confortables et l’espace n’y est pas réduit. Des chambres de type « Deluxe » (130€ la nuit) ce mot « ultra-tendance » qu’on utilise un peu partout et n’importe comment pour prétexter une pseudo-qualité supérieure qu’on ne remarque pas… Sauf ici ! Ce type de chambre, dans le soin apporté à sa décoration, a été directement pensé pour vous plonger dans une aventure unique. Vous pourrez donc vivre une ou plusieurs nuits à thème : Magritte (j’y ai dormi en décembre, elle est sublime), Fritkot (si t’es pas un vrai belge, tu comprendras pas, laisse tomber…), un cadre un peu plus “bande dessinée belge”… etc. Le concept est vraiment original. Les Suites et les Suites  « Junior » (Allant de 180 à 250€ la nuit) où l’histoire se fait l’écho du luxe. La décoration y est particulièrement soignée,quasi léchée, sur un espace de minimum 20 mètres carrés. Et puis pour terminer, les Suites Royales (350€ la nuit) qui pour le coup, en plus de vous raconter des histoires, vous feront princes, princesses, reines et rois tant l’espace, le confort et la décoration de ces chambres, ressemblant plus à de petits appartements qu’à ma propre chambre, est soigné !!! Si vous voulez vous faire plaisir ou conquérir définitivement le cœur de votre âme sœur, c’est cette réservation là que vous devez faire et pas une autre ! A noter qu’un sixième concept s’ajouter à la liste, l’Appartement, mais dans ce cas le cadre d’utilisation est plus à considérer pour le business.

Coté prestations, le Dream ne vous laissera pas en reste… L’établissement possède, comme tout bon hôtel qui se respecte, son propre restaurant. Le « Mezzo » vous proposera une cuisine raffinée, généreuse et moderne. Mêlant les saveurs connues mais aussi parfois surprenantes, avec un service très soigné. Le bar de l’hôtel, répondant au nom de « Mea Culpa » vous offrira un confort moderne et confortable, à l’image de tout l’établissement finalement. Puisqu’il est ici questions d’histoire, nous n’oublierons pas qu’une fois la journée passée, le soir nous prête à des contes de fous. L’espace club « Delirium » dont le nom n’a sans doute pas été choisi au hasard saura satisfaire vos attentes de soirées ambiances, avec une jolie sélection de cocktails assez sympas. Et enfin pour terminer en beauté, le spa « Alterego », la cerise sur le gâteau, vous permettra de vous détendre dans une ambiance relaxante, avec une équipe souriante aux petits soins pour sa clientèle. Parmi les moments de bien être proposés : Hammam, Spa public et privé, jacuzzi, sauna, cabines de soins, salle de sport… etc.

Les petits plus :

  • Le personnel de l’établissement est vraiment très accueillant et souriant, avec toujours une petite attention pour la clientèle.
  • La propreté des chambres est vraiment parfaite.
  • Se parquer dans le centre de Mons est souvent une catastrophe… L’hôtel dispose de son propre parking privé et sécurisé, avec voiturier. Et là pour le coup c’est HYPER bien pensé, car même si l’espace est relativement petit, il permet de garer beaucoup de véhicules.

Le petit moins :

  • Le soin du détail a voulu qu’une Bible soit « oubliée » dans chaque chambre… Malheureusement mon allergie aux religions fait que voilà… Mais cela reste dans l’ordre des détails assez amusants. Et puis il s’agit là finalement d’une tradition bien européenne. J’ai appris à vivre (et dormir) avec ! 😉
  • Si la salle du petit déjeuner a été pensée dans la continuité de l’hôtel et de sa décoration, je n’ai pas été convaincu par ce qui y est proposé. Pour moi, et cela n’engage que moi, le rapport qualité-prix de cette prestation n’est pas ce que j’ai pu trouver ailleurs. C’est toutefois le seul et unique point négatif que j’ai trouvé à l’établissement.

Et puis s’il fallait finir par le fait d’accorder une note générale à l’établissement (puisque c’est la tendance âpres-tout, c’est la télé qui le dit !), je décernerais, moi qui suis bien méga exigeant à la limite parfois névrotique du caprice, je décernerais la note de 18/20 (faut avouer que c’est plutôt rare). Bravo donc à toute l’équipe du Dream Mons qui a fidélisé un client méga chiant !!!

Scylla PIERCE








LIENS :

DREAM MONS
17 rue de la Grande Triperie
7000 Mons
BELGIQUE

Tel : +32 (0)65 32 97 20
E-mail : info@dream-mons.be

www.hoteldream.be

VOS COMMENTAIRES