Coup de move

Du septième art au septième ciel…

Si les départs en vacances à l’étranger semblent plutôt compromis, il faudra trouver, d’une façon ou d’une autre, une façon de tuer le temps, sans lui faire trop mal… A défaut de passer le temps en tête à tête avec l’ennui. Et si, en plus, le soleil pouvait bénir ces instants qui s’annoncent beaucoup trop longs, il faut avouer que l’envie de meurtre serait sans doute beaucoup moins présente. Avec un goût en bouche d’une nostalgie nous rappelant un temps un peu moins technologique, mais beaucoup plus doux, nous pourrons, cet été, redécouvrir les plaisirs du cinéma en plein air !

Il y a fort fort bien longtemps… Mais genre vraiment bien longtemps, découvrir un film n’était pas juste possible que dans les salles obscures, mais aussi dans l’intimité de nos voitures, avec le concept des Ciné-drive. Les voitures étaient alors parquées pare-chocs contre pare-chocs et les clients pouvaient visionner des films muets de l’époque depuis leur auto. Dans les années 20, les cinémas en plein air deviennent populaires pendant l’été. La popularité du drive-in s’explique par son prix qui est aligné sur ceux du cinéma traditionnel, et sur le fait que les familles peuvent venir avec leurs enfants sans craindre de déranger les autres spectateurs. Dans les années 1950, la plus grande intimité ainsi fournie aux clients donna aux drive-in une mauvaise réputation, jugés alors comme immoraux par les médias. Dans les 70, certains drive-in ont échangé leurs films familiaux en films d’exploitation. Toujours dans les années 1970, certains drive-in ont même commencé la projection de films pornographiques aux heures les moins fréquentées par les familles afin de pourvoir à des revenus supplémentaires. Ce qui posait problème était le fait que des films censurés étaient susceptibles d’être vus par un large public, certains films étant totalement illégaux. Ceci conduisit aussi à s’interroger sur la fiabilité et l’incontrôlabilité des médias pour adultes au sein du grand public.

Ça c’était pour l’histoire… Pour nous rappeler que le passé est un éternel recommencement. Isolement oblige, il nous faut innover pour continuer à vivre avec ces putains de restrictions qui nous polluent la vie un peu plus chaque jour. C’est ainsi que le concept des ciné-drive renaît de ses cendres pour combler l’ennui d’un été qu’on aura vite envie d’oublier. Que ce soit à Luxembourg-ville, à Esch-sur-Alzette dans le sud ou encore Echternach ou Mersch pour le nord, il sera loisible de redécouvrir des Blockbuster tels que Carrie, Jurassic world, Shining et bien d’autres encore.

Le Open Air Cinema à Echternach se tiendra du 17 au 20 juillet au lac et l’entrée est gratuite. >>>

Le Open Air Cinema Esch / Alzette présentera 3 films par jour le 22 et 23 juillet. Entrée gratuite >>>

Le 26 et 27 juillet, vous aurez également la possibilité de voir 4 films au Méchelsplaz à Mersch>>>

Les chefs-d’oeuvre qui seront projetés lors du City Open Air Cinema with Orange à Luxembourg-ville sont entièrement gratuits >>>

Si le beau temps n’est pas au rendez-vous, ne vous inquiétez pas car les projections seront maintenues à Luxembourg-ville et des ponchos en plastique seront à disposition.

Bon film…

Scylla…

VOS COMMENTAIRES