Gravé dans la chair

Humanité abstraite et dynamique…

Une tattoo convention, c’est au minimum un an de travail… Il y a la période d’élaboration, celle où l’on pose les idées sur papier, histoire de concrétiser la chose, puis s’en suit la période qu’on appelle de « booking » où je pars, surfant sur le monde, à la recherche de nouveaux talents, plus que des tatoueurs, de véritables artistes disposant de leur griffe, leur identité. On pourrait aisément croire qu’au bout de sept ans à faire ce travail, un petit coté « blasé » s’empare de vous. Et pourtant… Il m’arrive encore souvent d’avoir de réels « coups de cœur », le premier de cette année, lors du booking de la Graphic Tattoo Convention : Tyna MAJCZUK.

Au premier regard jeté sur l’une de ses oeuvres, il serait facile de croire que Tyna est une artiste peintre… Et sans doute doit-elle avoir de ce sang qui coule dans les veines. Mais pourtant, ce n’est pas armée d’un pinceau, mais bien d’un Dermographe qu’elle réalise ses chef d’œuvres. Des couleurs vives, les lignes abstraites, semblables à des coups de pinceaux, de l’émotion pure, presque bouillonnante, de la passion et des choses à exprimer… beaucoup ! Voilà ce qui peut définir les réalisations de la jeune artiste. Ce sont ces choses qui ont fait le coup de cœur, me donnant envie de voir l’artiste rejoindre le plateau « Tatoueur » de notre événement graphique. Mais qui est-elle ?

Voilà maintenant 7 ans que l’artiste est tatoueuse, créant ce qu’elle appelle des « œuvres dynamiques, faites de formes inachevées », un travail abstrait et conceptuel. Pour Tyna, la partie du corps, le placement de la création, sont des bases qui définissent cette dernière, transformant la peau du client en véritable toile vierge. Et comme tout artiste qui se respecte, c’est une véritable « trace d’elle », un petit bout de son âme, qu’elle laissera gravée à vie sur son client. Son histoire n’est pas des moins atypiques… C’est lorsqu’elle avait 23 ans, lors de sa dernière année d’université en Histoire de l’art, que Tyna travaillait sur sa thèse et comme décoratrice d’intérieur, lorsqu’elle eut l’envie de devenir tatoueuse, très attirée par cet un univers et son mode d’expression unique. Elle rencontra alors sur sa route un artiste tatoueur qui lui enseigna les techniques du métier. Elle obtient par la suite son « Master en art et préservation des monuments », mais abandonna son doctorat pour se consacrer  entièrement à l’art du tatouage. Un changement de vie qui n’était pas prévu, mais guidé par la passion et le cœur, plus que par la raison. Le processus performant d’un travail avec le corps l’amena à apprendre aussi à piercer, ainsi que les techniques de modifications corporelles.

Aujourd’hui, installée dans son propre studio « Bodyfikacje » à Toruń en Pologne, l’artiste voyage énormément histoire de se ressourcer et de trouver l’inspiration. Un long processus influencé par la philosophie de l’artiste :  « Le corps est une toile vierge, mais une toile qui ne nous appartient pas », le respect est donc de mise, nécessitant une profonde écoute du client, rappelant que celui-ci n’est pas un objet mais belle et bien un être humain. Développant un lien intact et unique entre l’artiste et ses clients, surtout s’ils viennent spontanément, lors d’un coup de cœur pour sa griffe. Griffe qui, elle-même, s’inspire de la peinture japonaise, que Tyna a souhaité apprendre dans le cadre de son développement artistique. Une de ses premières encres sur papier sera d’ailleurs bientôt exposée à la « National Gallery » de Tokyo.

Lorsqu’arrive la question des thèmes qui l’inspirent, l’artiste répondra : « La nature, l’eau, le mouvement, la vague… ». Elle me parle de lignes voyageant sur le corps, nous racontant presque une histoire remplie d’émotions et d’aventures. Un peu la même sensation que lorsque vous vous posez pendant des heures devant la toile d’un grand artiste de la peinture dans un musée. L’âme vagabondant au fil des minutes qui s’écoulent, sur des terres fantastiques et mystérieuses. L’artiste est maman et parle de sa vie comme une ligne qui pourrait être suffisamment comblée rien qu’avec cet amour. Mais elle aime son travail, l’art, voyager, créer sa propre ligne de vêtements, les animaux et la musique.

« Un peu d’art et d’amour, voyager et rencontrer mes âmes sœurs me gardent en vie »

Si vous aussi votre cœur a succombé, après cet article, au travail de Tyna MAJCZUK, n’hésitez pas à la contacter grâce aux informations en bas de cette page, pour profiter de son passage au Luxembourg, lors de la Graphic Tattoo Convention qui se tiendra les 29 février et 1er mars prochain, au Casino 2000.

Scylla…
LIENS :

BODYFIKACJE – Tyna Majczuk

ul. Żeglarska 3
Toruń
POLAND
Tél : +48 790 567 048
FOLLOW THEM
Facebook Studio : @Bodyfikacje
Instagram Studio : @bodyfikacje
Facebook Tyna Majczuk : @tynabodyfikacje
Instagram Tyna Majczuk : @tynamajczuk
GRAPHIC TATTOO CONVENTION
Organisation by The Storm Events
29 février & 1er Mars 2020 – Casino 2000

Rue Flammang

5618 Mondorf-les-Bains

Tél : +352 661 382 184

E-mail : hello@thestorm.lu

Website : www.thestorm.lu

FOLLOW THEM

Facebook : @thestormitc

Facebook Event : Graphic Tattoo Convention 2020

Instagram : @thestormlux

Crédit photo : Tyna Majczuk
 

VOS COMMENTAIRES