Synonyme de découverte

Invitation au voyage et aux saveurs…

C’est bien connu, le luxembourgeois travaille dur, pour mener une belle vie. Et parmi les plaisirs que l’on choisit de s’offrir après une dure journée de travail, inexorablement, l’idée du restaurant s’impose à nous, une envie de ces petits instants de bonheur que l’ont peut connaître… C’est du moins ce que l’ont attend de l’invitation. Car si celle-ci se veut synonyme de détente, de saveurs, de découvertes et de qualité, ce confort ne se retrouve pas à chaque coin de rue, ou des établissements que l’ont peut visiter. Et puis… Il y a cette découverte, il y a quelques semaines, un restaurant dont j’avais entendu parler, information passée par une oreille, mais restée tout de même suffisamment longtemps pour combler mon ennui. Une découverte qui me donna envie d’en faire un article tellement l’instant fut beau.

Cette histoire, on la connaît tous, plus ou moins, dans son énoncé du moins… Pas envie de cuisiner… Envie de bouger… Où Aller… Bla-bla-bla… Nous arrivons donc sur les lieux, un restaurant répondant un nom de “Naga“, passons cette grande porte qui ne laisse rien deviner, mais qui présage tout de même un cadre unique. Une fois à l’intérieur, surprise : un endroit vraiment somptueux à la lumière tamisée, superbement bien agencé. Dès la porte passée, un énorme bar, imposant, classe « à l’esprit d’ancien comptoir colonial » s’impose à vous. Moi qui suis fan de cette décoration tout en sobriété mais synonyme d’élégance, je trouvais là tout ce qui me sied à regarder. Rapidement, on nous installe, sourire et politesse à la clef à une table cosy et confortable… L’ambiance, chaleureuse, douce, confortable vous plonge rapidement dans un voyage où il semble faire plutôt bon vivre… Dehors, en plein mois de décembre, la nuit est tombée, tout vous invite à l’abandon, prêt à embarquer pour un voyage vers un horizon magique. Je dis « magique » parce que lorsqu’un plat parvient à me faire décoller vers un ailleurs me rappelant le goût du bonheur, je me rappelle que ces instants sont rares. Et en matière d’oubli de soi, le Naga remporte haut la main l’une des plus belles découvertes qu’il m’ait été de faire parmi tous les restaurant que j’ai visités. Un voyage fait de notes d’Orient aux touches méditerranéennes, aux parfums d’Asie.

On pourrait se demander quel est le secret, ce petit truc qu’on ne révèle pas, parce que c’est lui qui fait toute la différence, transformant un simple voyage en divine promenade de nos âmes, mais surtout de nos papilles gustatives. Il n’y a pourtant pas de secret, tout est clairement énoncé… Juste un subtil savoir faire, l’alchimie parfaite d’une équipe qui connaît son travail et qui prend plaisir à « prendre soin de vous ». En cuisine, le chef Francis Bonneau, lui-même voyageur, a gravé son nom dans de belles enseignes, étoilées et exerce son métier au Luxembourg depuis 2011 et à su, apparemment, prendre le soin de bien s’entourer., notamment du « sushi master » Lansya Hayadi, pour penser et revisiter les saveurs de plusieurs cuisines dans une même assiette.

« Le chef décline chaque jour couleurs et saveurs du monde, avec tact et finesse, de vrais feux d’artifice gustatifs et olfactifs salués par le guide Gault&Millau quelques mois seulement après l’ouverture. »

Bien entendu, je pourrais ici écrire tout un tas de jolies choses… Un personnel réellement souriant et efficace, qui connaît son métier. Un accès facile, disposant d’un grand parking. De ces soirées de week-end où l’ambiance sobre et confortable devient luxueuse et mondaine, rythmée aux notes de ces dj reconnus au Luxembourg, qui envahissent l’établissement jusque 3h du matin, au plus grand plaisir de nos oreilles… Et ça, c’est vraiment intelligent ! J’écris « bien entendu », comme si au final, cela n’avait pas d’importance, alors que cela en a beaucoup ! Mais l’histoire en elle-même se suffit… Ce « bien entendu » là se fait ici la cerise qu’on placerait sur un gâteau dont on sait qu’il n’est fait qu’avec de beaux et bons ingrédients. Un gâteau qui, millimétré dans chaque lettre que compose sa recette, ne pourra que vous expliquer ce que sont ces petits instants de bonheur qui feront de notre petit quotidien un instant magique, dont on se souviendra avec sourire. Un sourire comme celui que j’ai au bord des lèvres, à l’instant où j’écris ces mots.

Et, puisqu’il faut sourire, puisque les moments de bonheur se veulent semés avec parcimonie, la Saint-Valentin approchant à grands battements de cœur, l’équipe du Naga vous a concocté des propositions somptueuses, pensées pour les amoureux en recherche d’un moment en tête à tête sous les plus belles étoiles du pays… Le cadre n’est-il pas ici parfaitement pensé pour ?! J’ai donc le plaisir de partager avec vous cette carte.

En conclusion, je ne peux donc ici que vous inviter à vous aussi embarquer… Le voyage ne sera que tellement beau !

Bonne évasions à vous…

Scylla…
LIENS :

NAGA

15, rue de Limpach
L-3932 Mondercange

Tel : +352 28 99 03 33

E-mail : contact@naga-dining.lu

Website : www.naga-dining.lu

Horaires : Du mardi à jeudi de 12h à 1h. Vendredi et samedi de 12h à 3h.

FOLLOW THEM

Facebook : @nagamondercange

Instagram : @naga_restaurant

VOS COMMENTAIRES