Coup de frais

L’ail des ours, prémice du printemps…

Son nom en lui seul est tout un programme : l’ail des ours ! Alors qu’on l’imagine plutôt bourru, semblable à son homologue à qui l’on n’aura pas prêté d’appartenance, cette plante sauvage à fort succès s’apparente plus à quelque chose de fragile et de frêle, bien qu’ayant un goût relativement puissant.

Poussant spontanément dans les sous-bois, les forêts de hêtres ou de chênes, cette jolie plante herbacée sauvage sied à pousser dans les zones plutôt humides et ombragées. Il n’est donc pas rare de la retrouver en montagne, jusqu’à 1.600m d’altitude. Il est d’ailleurs très fréquent  dans le Grand-Est et dans tous les massifs montagneux, moins courant dans le Sud hormis dans les Pyrénées. A son actif, beaucoup d’atouts, qui justifient son succès dans nos cuisines : un goût relativement savoureux, facile à intégrer dans la plupart de nos plats salés, apportant de nombreux bénéfices à la santé. Ce qui expliquera le fait de voir de nombreuses personnes parcourir les bois en fin d’hiver, partant à la recherche de cette denrée rare, la saison étant assez courte. Pour la repérer, rien de plus simple : son odeur assez caractéristique. Ses longues feuilles sont pointues à leur extrémité et portées par des tiges assez longues. Ceux-ci sortent directement de terre avec une seule feuille et forment une touffe.  Sa floraison est d’un blanc immaculé, composé de petites fleurs en étoiles qui se regroupent en ombelles. Comme souvent, une fois celle-ci terminée, les feuilles commencent à jaunir comme souvent chez les plantes à bulbe.

Et quand on dit « courte » la période pour pouvoir vous procurer cette herbe à cuisiner est vraiment très éphémère : Ses feuilles commencent à apparaître entre le mois de février et celui de mars. Ses fleurs, elles, s’ouvrent alors un mois plus tard. Pour pouvoir bénéficier de tous les bienfaits et de la qualité de ses feuilles, celles-ci devront être cueillies avant la floraison où elles seront des plus parfumées et des plus tendres. Le bulbe lui, sera ramassé de l’été jusqu’à l’automne. Toutefois, pour permettre à la plante de se reproduire sereinement, il sera préférable de ne cueillir que le ,nécessaire, sans exagération. Lors de la cueillette, préférez cueillir feuille par feuille pour ne pas risquer de cueillir en même temps des indésirables. Astuce de cueillette : mettez votre récolte dans un petit panier ou dans un sachet en papier, le plastique empêche la plante de respirer et garde l’humidité.

L’ail des ours peut être utilisé autant pour parfumer votre cuisine que dans un but thérapeutique. En effet, il montre de nombreuses propriétés médicinales. Très parfumé mais plus délicat que l’ail cultivé, l’ail des ours peut agrémenter de nombreux plats. Les feuilles hachées pourront parfumer aussi bien des légumes que des plats de viande ou de poisson, feuilles et tiges peuvent être mêlées à des salades variées.Vous pourrez, par exemple, faire sauter les feuilles entières comme des épinards ou vous les mettrez dans une quiche ou une tourte aux légumes, l’inclure dans la composition d’un pesto, préparer un bon beurre à l’ail, écraser le bulbe de l’ail des ours pour relever vos plats comme avec l’ail cultivé ou encore utiliser les boutons floraux pour préparer une aigre-douce.

Plutôt que de partir à la chasse de l’ail des ours, dans les endroits les plus reculés de la campagne, pourquoi finalement ne pas en planter directement dans votre jardin ? A défaut de prolonger la saison, cette perspective vous rendra au moins la cueillette plus facile. Et si vous n’en avez pas l’occasion ou que votre main n’est pas teintée de vert, celui-ci est disponible pour une durée de temps très courte chez « Les paniers de Sandrine », dont vous retrouverez toutes les informations en  bas de cet article ! 

Scylla…

LIENS :

LES PANIERS DE SANDRINE

Vente directe à la ferme

Les mardis et vendredis de 15h à 19h

Les troisième samedis du mois de 10h à 13h

266 rue Principale

L-5366 Münsbach

Tél : +352 691 300 901

E-mail : info@lespaniersdesandrine.lu

Website : www.lespaniersdesandrine.lu

SUIVEZ-LES

Facebook : @lespaniersdesandrine

Instagram : @les_paniers_de_sandrine

Retrouvez les autres articles sur Les paniers de Sandrine, en cliquant ici !

VOS COMMENTAIRES