Coup de foudre

Le bonheur n’est pas dans le prés…

En ce qui me concerne, cela fait déjà un sacré moment qu’une sérieuse prise de conscience, par rapport à ce que je consomme, a modifié mes bonnes vieilles petites habitudes… Mon entourage, l’amour porté à mes animaux, aux animaux de façon générale fait que, même sans devenir soit végétarien, soit vegan, je consomme de façon réfléchie et consciente. Pourtant, il m’est arrivé de goûter ça et là des plats, des produits tantôt marketing, tantôt « vrais » sans pour autant y trouver une solution, un remède ou une envie tout simplement à la nourriture carnivore. Quelle ne fut finalement pas ma surprise lorsque, zonant sur l’Internet, je suis tombé sur une marque au look plutôt bien foutu, répondant au nom de « Petit veganne »…

Du fromage qui n’est pas du fromage, mais qui en a l’intention… Depuis ma plus tendre enfance, j’ai été bercé par ces slogans bien-pensant et marketing à souhait résonnant dans mon esprit comme une ritournelle soigneusement étudiée, à l’image du devenu très célèbre, pour ma génération, « Les produits laitiers sont nos amis pour la vie… ». Vous êtes-vous déjà rendu compte qu’il arrive que certains amis (en apparence) puissent finalement ne pas vous faire tant de bien que cela, devenant presque toxiques au bout d’un autre moment ? Ce constat, en matière de produits laitiers, je l’ai personnellement fait à mes propres frais. Moi qui vidais, encore il y a moins d’un an, une brique de lait par jour, je constatais avec surprise tout un tas de petits problèmes, sans gravité « dangereuse » à mes yeux et pourtant… Et si au printemps j’avais définitivement remplacé le lait de vache par des dérivés style « lait de soja », le fromage n’en restait pas moins un produit pour lequel mon cœur succombait sans trop de difficultés.

Le fromage végétale, j’en avais entendu parler à de nombreuses reprises, par des amis, des artistes avec lesquels je travaille ou même parfois des inconnus… Vegans eux-même, ou pas ! Les avis étaient partagés et ne me rassuraient donc pas toujours. Parallèlement à cela, je n’avais sans doute pas trop du m’y intéresser réellement, n’ayant habituellement finalement pas peur de me mouiller, histoire de ne pas trouver écho dans un produit dont le goût ne pourrait me satisfaire. Pourtant, il y a quelques jours, alors que j’effectuais des recherches sur tout autre chose, mon attention fut attirée par le statut d’une amie intolérante au gluten et autres produits laitiers. Curieux de nature, mon doigt cliqua donc sur un lien me conduisant tout droit vers le site de la marque « Petit veganne », arborant pour logo un joli petit renard tout mignon. Des produits bio, spécialisés dans le végétal, soit vegan et sans gluten, « made in France » à l’image plutôt soignée… Il faut avouer que tout y est plutôt bien pensé, histoire de rassurer, mais le produit est-il bon et gouttu pour autant ? Car c’est bien là que repose finalement tout l’intérêt de la chose : se faire plaisir avec de bons produits et pas juste pour la forme… Cela ferait finalement de nous, moi, un joli mensonge plutôt hypocrite. J’ai donc contacté la marque, expliquant la démarche de #thestormiscoming et ma curiosité ici suscitée quant à leurs produits…

La marque ayant joué le jeu avec gentillesse, je reçois donc plutôt vite leur fromage star, le « Petit lorrain »… Et là, gros stress en interne ! Habitués ou non des articles de #thestormiscoming, certains d’entre vous connaissent la philosophie du média, ainsi que ce côté authentique qui veut que je n’écrive pas si je n’aime pas. Pourtant ici, c’est moi qui avais contacté la marque, leur proposant un retour. Et si finalement, je n’aimais pas cet fromage, qu’allais-je faire ? Me forcer à écrire « j’aime » lorsque ce n’est pas le cas, étant un scénario impossible à imaginer, le désarroi s’installa pendant quelques instants… Mais il fallait savoir, me positionner, quitte à devoir chercher une solution à mon problème, si tant est que celui-ci existe réellement. Et puis, si j’aimais, après tout ?!

Une fois seul chez moi, armé d’un couteau à la main, je sortis donc ce fromage un peu bizarre qui avait tout de l’apparence d’un « vrai » fromage et qui pourtant ne l’était pas. « A base de noix de cajou » lisais-je sur la jolie petite boîte en carton. Le triangle une fois coupé, je me fis la remarque que tout était réellement très similaire, y compris la texture du produit. Et puis le goût… La boucle était bouclée, ma satisfaction à son comble, non seulement ce fromage ressemble à un vrai fromage, mais au delà de cela, son goût est vraiment excellent, prononcé avec une sensation onctueuse. Une réelle belle et bonne surprise, à tel point que ce fromage placé parmi d’autres, des vrais, sur un plateau pourrait sans doute plaire à  certains. Alors ok, pas sûr que le Petit Lorrain puisse passer comme un fromage classique en bouche, son goût était assez prononcé, sans tomber dans le trop, mais je crois que d’autres fromages de la gamme peuvent sans doute en duper certains. Petit Lorrain, Petit bleu, Petit Alba, Petit frais échalotte et ciboulette ou encore Petit frais à l’ail ou au curcuma, toute une gamme de fromages sont mis à disposition d’un public cherchant une belle et succulente alternative aux produits laitiers.

Alors je pourrais sans doute écrire encore et encore sur le pourquoi, le comment, la fabrication, le soin donné à la sélection des matières premières , du comment les noix de cajou sont récoltées ou épluchées… Mais tout cela, vous le trouverez bien expliqué sur le site de la marque (que vous trouverez en bas de cette page, comme d’habitude). Mon envie à moi n’était pas de faire ce que la marque fait déjà très bien, ils n’ont pas besoin de moi pour cela. Le but de cet article était d’écrire « oui » un fromage peut être bio, sans gluten, vegan et super bon ! L’expérience m’a surpris et convaincu, elle peut aussi avoir cet effet sur vous… Chaque petit pas fait vers une protection animale toujours plus grande est un petit pas de géant si nous le faisons tous ensemble. Un grand bravo à cette marque qui sait bien faire les choses et qui a pu, dans cette expérience, gagner au moins un nouveau client. Merci à eux d’avoir été assez fous pour me faire confiance… Là dessus, je repasse une commande !

N’hésitez pas à partager vos avis et bons plans en commentaire à cet article ! Si l’on nous rabâche ou nous rabâchait les oreilles en nous vantant le mérite des produits laitiers, il n’est maintenant plus de doute que le bonheur, s’il est dans le près, ne doit être que pour les vaches et leurs ami(e)s…

Scylla…
LIENS :

PETIT VEGANNE

3, rue du Colonel Blondel
57430 Sarralbe
France

Tél : + 33 (3) 87 97 00 62

E-mail : contact@petit-veganne.com

Website : www.petit-veganne.com

Point de vente :

Lundi au vendredi de 8h00 à 16h00
Samedi de 8h00 à 14h00

SUIVEZ-LES

Facebook : @lespetitsveganne

Instagram : @petitveganne

YouTube : SAS Les petits Veganne

LinkedIn : @les-petits-veganne

crédit photos :

Fromages : Petit Veganne

Renard : Louis Etienne FOY

 

VOS COMMENTAIRES