Coup de foudre

L’essence même de l’harmonie…

Il était une fois, dans un pays pas si lointain que cela, un petit village répondant au nom de Bascharage. Cette bourgade n’était pas très étendue mais voyait pourtant beau nombre de passants en pèlerinage, parfois venus de loin, pour passer la porte d’une toute petite échoppe, tenue par un maître alchimiste…

L’échoppe de ce conte n’était pas très imposante et pour un non-initié, la curiosité pouvait parfois ne pas frapper… Toutefois, à s’en approcher de plus près, une odeur des plus délectables s’en dégageait et semblait nous y inviter. On pouvait ainsi observer un certain va et vient de passants  pour y sentir tout un tas de potions étranges et en ressortir la mine pleine d’entrain. Les visiteurs pouvaient parfois venir de très loin, tant la réputation de l’échoppe ne cessait de s’accroître… Le maître alchimiste propriétaire de l’échoppe pouvait soigner tout un tas de maux, à l’aide de ses petites potions qu’il fabriquait la nuit dans son atelier. On prêterait d’ailleurs à ses potions des facultés magiques  données par la nature et les êtres merveilleux s’y cachaient pour vivre en secret. Ainsi, les huiles reposant ici dans de tout petits flacons étaient réputées efficaces pour soigner les plaies et lutter contre les infections provoquées par les virus, les bactéries, les parasites et les champignons. Elles soulageaient les maux de tête, la toux, les troubles respiratoires (asthme, bronchite, sinusite) et digestifs.

Ainsi, l’on pouvait souvent observer une personne entrer, à la recherche d’une solution miracle, exposer ses maux à l’alchimiste qui se mettait aussitôt à la recherche d’un remède et proposait une potion en échange de quelques pièces. Les plus septiques rigolaient entre eux, prétextant qu’une simple larmichette de la potion ne pourrait pas soigner les maux de la terre, surtout en échange de quelques simples pièces. Et pourtant, le flux de visiteurs ne cessait d’aller et venir, répandant le bonheur tout autour de l’échoppe. L’on disait de l’alchimiste qu’il était un homme bon, toujours le sourire aux lèvres, ainsi qu’un petit conseil pour ses clients. Toujours d’une grande écoute, il restait attentif et s’informait lorsqu’il ne possédait pas les réponses aux questions qui lui étaient posées. L’on raconte même dans le plus grand secret que certains de ses visiteurs venaient ici chercher des potions permettant à l’âme de voyager, empruntant des chemins de traverses qu’il n’était pas loisible de trouver à l’œil nu… Absolument rien d’occulte, juste une vieille magie de l’âme cherchant l’harmonie et la paix intérieure.

Notre conte, étrangement, ne possède aucun méchant… Aucun drame, pas de début sombres, basculant dans l’horreur ou la tristesse. Cela peut sembler bien étrange me direz-vous ! Mais c’est bien là que repose tout le fondement de ce conte. Car l’harmonie une fois répandue, ne pourrait que sublimer et rendre heureux. Ainsi, si aucune potion ne peut contrer les effets du temps, au mieux les ralentir, la légende raconte qu’avec les nuages qui passent, l’échoppe aurait su s’adapter et emprunter ce voyage qui parle d’éternité. Si au gré des croyances et de l’obsolescence, les rites ancestraux et autres magiques auront sombré dans l’oubli, quelques personnes racontent que l’échoppe auréolée de quelque chose de mystique serait toujours à sa place, prenant soin de se fondre dans le décor pour ne pas trop attirer l’attention. Toutefois, les effluves de bonheur guideraient toujours les personnes à la recherche d’une huile naturelle pour parfumer, soigner ou mener aux cieux recherchés.

Ayant entendu cette légende, j’ai moi-même tenté de nourrir  ma curiosité en passant la porte de cette échoppe… Un homme semblait m’y attendre, le sourire aux lèvres, au beau milieu d’un endroit chaleureux et à l’ambiance particulièrement apaisante. Je ne sais pas s’il s’agit de l’alchimiste dont le conte parle. Mais je sais que j’y ai trouvé suffisamment de réponses pour moi aussi prendre la route régulièrement et venir y faire le plein de potions et d’huiles essentielles à l’harmonie, la quiétude et le bonheur. Si d’aventure vous aviez vous aussi envie de fouler le pas sur le chemin de cette légende, sachez qu’en bout de parcours repose une surprise unique, remplie de belles choses. Vous trouverez toutes les informations pour pouvoir tenter l’aventure en bas de page de cet article.

Scylla…
LIENS :

LUXAROMES

Huiles essentielles et produits d’aromathérapie bio.

2 rue de l’eau

4920 Bascharage

Grand-Duché de Luxembourg

Website : www.luxaromes.com

E-mail : info@luxaromes.com

Téléphone : +352 26 50 32 10

Horaires

Mardi, mercredi et vendredi : de 9h à 12h et de 13h30 à 18h30.

Samedi : 9h à 15h30.

SUIVEZ-LES

Facebook : @Luxaromes

Instagram : @luxaromes

VOS COMMENTAIRES