La corde noire

Ma p’tite âme a mal…

L’âme et ses méandres… Si celle-ci a toujours été et continue d’être un véritable mystère pour l’homme, pendant longtemps, les maux de celle-ci ont été conjugués à l’aide d’une torture sans nom. Et si certains d’entre nous, aujourd’hui, font vite appel à la psychiatrie pour pouvoir disposer de quelques jours de congé, il est parfois bon de rappeler qu’il y a encore quelques années, la douleur pour soigner ces « maux » se serait avérée profonde… Beaucoup plus qu’on pourrait l’imaginer !

Loin, très très loin du monde, là où les tournants passionnent et inspirent parfois le monde de l’art, se perdent des âmes tourmentées… Il y a encore quelques années, les hôpitaux psychiatriques ressemblaient plus à de véritables théâtres horrifiques qu’à des centres de soins. Dans les années 1900, la vie des patients internés dans les « asiles » était assez similaires à celle des meurtriers et autres psychopathes, tant la névrose était considérée comme quelque chose de « malsain ». Revenons, histoire de nous glacer un peu le sang, sur certaines images nous montrant qu’à l’époque, il n’était pas bon de simuler la déviance…

VOS COMMENTAIRES