Coup de pouce

Méfiez-vous des apparences…

En seulement quelques jours de confinement, Netflix a renforcé son statut de passe-temps favori « in the canapé » du monde entier. Et si les nouveaux épisodes de séries populaires telles que « La casa di Papel » et autres « Elite » auront été visionnés en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire, l’ennui doit trouver une réponse suffisamment divertissante à son tumulte. Du coup, on se rabat sur les séries qu’on ne connaît pas… Et les nouveautés. Dans le lot de cette dernière catégorie, « The Circle Game », la première télé-réalité produite par le groupe… Un concept qu’on nous annonce comme
« différent », mais est-ce vraiment le cas ?

Trois mois après le succès engendré par le lancement de la version américaine, une adaptation française débarque sur nos écrans. « The Circle », c’est quoi le concept ? C’est relativement simple… 9 candidats sont enfermés dans neufs lofts différents, sans voir absolument personne pendant toute la durée du jeu. Pour seule ouverture sur le reste du jeu, un réseaux social leur permettant de découvrir les autres candidats, ou le personnage que ceux-ci auront créé. Très vite, le jeu démarre… Celui de la popularité. Les candidats doivent élire les deux joueurs les plus populaires, leur donnant le pouvoir d’éliminer du jeu l’un des leurs ! Niveau concept, on se positionne ici sur une « vraie » télé-réalité, comme aux States, ou comme nous l’avons découverte il y a quelques années avec « Le loft » ou « Secret story » de notre coté de l’hexagone. Un concept se rapprochant du jeu avec un réel besoin de stratégie.

Niveau casting, il est clairement évident qu’on est ici loin du casting de teubés n’ayant été sélectionnés que pour leur grande bouche toujours prête à s’ouvrir pour rien, le corps rempli d’autant de plastique qu’on en trouve dans l’océan, à défaut de n’avoir quelque chose de solide dans le cerveau. Il est vrai que dans « The Circle » le niveau est clairement un peu plus élevé que dans les programme proposés en France, même si, ne rêvons pas, le niveau n’est pas celui d’un bac+18, mais bien celui d’une télé-réalité ! Mais nous nous rappelons ce qu’est le programme: un jeu dirigeant la lumière vers « l’homme de la rue » pour tester ses réactions, la stratégie ici reste intéressante et humainement crédible… Loin des scandales, de la nudité à l’extrême et de la vulgarité proposés par les programmes français. Par contre, Netflix ne nous prive malheureusement pas des quotas à respecter pour pouvoir atteindre tous les publics… Et plus particulièrement des clichés liés à ces quotas. Au programme donc le lot de personnages insupportable au possible : le gay cliché « fofolle » qui n’ a du mec que la barbe « tendance oblige », le black qui veut diriger le monde et que tout le monde fini par détester, ou la bimbo écervelée qui se prend pour la plus belle. Hormis ces clichés pas du tout révélateurs de la réalité, ou juste d’un côté de la société qu’on aimerait tous oublier, il est à noter que le casting n’a pas été ouvert uniquement à des beaux et belles gosses, puisque différents autres profils seront présentés dans le jeu, à l’image des deux mamies complètement paumées dans le coté virtuel du jeu.

Coté jeu, le concept n’a pas été pensé pour créer une révolution télévisuelle… Mais est-ce ce qu’on attendait de lui ? Jour après jour, les candidats doivent dévoiler un peu plus de leur personne ou leur personnage, au choix, espérant emporter les suffrages et devenir à leur tour celui ou celle qui lancera les dés pour éliminer un autre candidat… Au risque de ne pas faire que des heureux, se mettant à dos d’autres joueurs. Il faut donc penser, réfléchir, montrer non pas la nature profonde de sa personne, mais ce que la nature de notre société attend de voir. Et puis, il y a la stratégie et les retournements de situation qui viennent bouleverser tous les plans.

Au final… Même si je déteste généralement la télé-réalité, « The Circle » sort du lot et se distingue des stupidités proposées de notre coté de la planète, dans le domaine. Ici pas de scandales, pas de vulgarité, peu de débilités. La série-télé-réalité reste ce pourquoi elle est proposée : un programme qui a le mérite de faire passer le temps et de nous divertir. Avec pour petit avantage qu’elle présente quand même quelques candidats auxquels on fini par s’attacher tant ils se révèlent touchants dans leur humanité et ce même si on avait envie de les détester au départ… On finit par se plaire à voir évoluer leur personnage au rythme du jeu. « The Circle » ne révolutionnera certainement pas votre vie, ni votre regard sur le monde ou la société. Et ce n’est de toute façon pas pour cela que nous le regardons, osons l’avouer ! 😉

#cgolri

Scylla…
LIENS :

THE CIRCLE GAME – FRANCE

Une prodoction Netflix : Cliquez ici ! 

Crédit photo

Cover : Gnider Tamge

VOS COMMENTAIRES