Coup d'état

Moches… Ça fait buzzer !

C’est la nouvelle polémique qui s’est installée sur Facebook, histoire de combler notre ennui profond pendant notre enfermement forcé… Un groupe Facebook se moquerait des bébés jugés « moches » et handicapés. Et en effet, pire que de s’attaquer aux religions, aux couleurs de peau ou aux politiciens pratiquant la partouze confinée, le fait de pointer du doigt un enfant moche semblerait passible de peine de mort. Mais à mieux y regarder, l’affaire qui nous concerne ici ne serait-elle pas juste un sujet bien vendeur pour une presse en manque de gros titres scandaleux ?

Imaginez la chose… Et quand je parle de chose, je parle bien évidement de cet acte jugé infâme que de dire qu’un bébé est « moche », je n’oserais bien entendu en aucun cas  satiriser le fait que le monstre soit bel et bien… Une monstruosité. Et si comme beaucoup d’autres médias, j’étais en mal de buzz, il semblerait très utile pour ma plume de s’installer aux abords des grandes lignes avec une telle phrase. Néanmoins, Facebook semblant à bout d’arguments cohérents pour parler du fléau découvert en 2020, dont plus personne ne sait entendre le nom, un nouveau créneau a été trouvé et s’annonçant comme l’un des plus vendeurs de ce tout début d’année. « un groupe Facebook se moque des bébés moches et handicapés » nous annoncerait donc en masse les médias « putaclic » ayant pris pour habitude d’arborer des gros titres accrocheurs et scandaleux à souhait… Parce qu’en 2021, c’est ça qui fait vendre ! En cette toute nouvelle année qui s’annonçait si bien finalement, les méchants n’ont pas décidé de chômer et auraient décidé de s’attaquer à ces petits êtres tout mignons, fragiles et puants que sont les rejetons nouveaux nés (les méchants ne sont finalement plus ce qu’ils étaient dans le temps). 

Moi qui aime tant l’humour noir, la provocation et le fait d’avoir un esprit critique, j’ai donc infiltré l’un de ces groupes… Enfin, non sans mal, car le groupe cité dans tous ces articles creux est lui introuvable. Aucun groupe Facebook n ‘existe sous le nom de « Neurchi de bébés moches et handicapés »… Du moins pas sous ce dernier qualificatif. Déception donc, je devrai me contenter de bébés pas beaux et serai privé de bébés handicapés… Qu’à cela ne tienne, je saurai sans doute m’en contenter. Une petite demande d’adhésion, un petit mot pour accompagner le tout… Dois-je utiliser des croix gammées, des insultes salaces, peut-être une photo de mon petit frère pour pouvoir pénétrer plus facilement le cercle des damnées ? Avant même d’avoir fini d’énoncer cette phrase dans ma toute petite tête que ma demande était acceptée. A cet instant, je me dis que je venais de mettre les pieds en enfer, sans vraiment m’en rendre compte, ayant décidé de troquer une petite partie de mon âme pour cet article… Espérons que lui aussi fera le buzz. 

Pour pouvoir comprendre le reste de cet article, une définition s’impose : celui du mot « Mamoune » ! Qu’est-ce donc qu’une mamoune… Car non, il ne s’agit pas d’un petit mot gentillet donné à la mère de Kevin, alors que celui-ci n’avait pas été si sage que cela et qu’il avait ramené sa petite amie de 15 ans en cloque alors que lui n’en avait que 13. Une mamoune, c’est bien plus séditieux que cela… Car elles sont finalement partout, tapies dans l’ombre, prêtes à bondir sur tout ce qui viendrait à toucher à ce qu’elles ont de plus précieux au monde : leur famille. Ces femmes qui n’ont  pour seul et unique centre d’intérêt que leurs rejetons (moches ou pas) et qu’on trouverait plus facilement sur les réseaux sociaux, sous un tas de pseudos cu-cu, celles-ci n’opérant quasi jamais sous leur véritable identité. La légende raconterait que l’étymologie du mot descendrait directement du Mammouth sauvage de genre féminin, non pour la largesse de leur postérieur, mais pour la folie furieuse qui prendrait possession de leur âme, dans le cas où l’un ou l’autre prédateur viendrait à lorgner d’un peu trop près sur sa descendance. En effet, celle-ci (la femme, non l’animal) aurait plutôt à vite s’énerver pour se transformer en bête hystérique sortant ses griffes, ses dents et son orthographe mal calibré, l’énervement lui faisant perdre ses moyens….Ce  qui,  après tout, justifierait la fin !

Et c’est bien finalement de cela que le groupe semble réellement traiter… Non sans humour. A mieux y regarder, quelques photos de bébés pas vraiment beaux (ils ne l’ont finalement jamais été pour moi, sorry…). Pas vraiment de photos volées comme on nous le raconterait dans les articles de ces derniers jours. Juste des photos qu’on voit partout sur l’Internet et dont tout le monde rigole lorsqu’elles sont mélangées aux autres. Pas d’enfant handicapé… Aucun… Pas un seul. Juste des bébés faisant bien souvent la grimace, celle qui n’est pas belle et qui fait rire tout le monde dans la vie réelle, qualificatifs bien crus à la clé. Et quelques captures d’écran… Celles de commentaires, de gros articles, de post et d’insultes en tous genres, déversés par toutes ces mamounes un peu hystérico-réactives, les yeux gorgés de sang, le cou tendu et les dents sorties… Avez-vous remarqué qu’une mamoune en colère possède 4 mâchoires et 489 dents ? 

Au final… Il s’agit bien là d’une très grosse arnaque médiatique. L’ennui, le manque de sensations fortes et de gros titres scandaleux pour les procréer et permettre ainsi un plus gros buzz, celui du jour, en attendant le prochain sujet vendeur. Juste ça… Pas de méchants, pas de monstres (moches ou pas), pas de sang, de violence, de sacrifices humains, de bébés jetés à la poubelle pour motif de mochitude absolue. Juste des gens comme vous et moi, avec beaucoup d’auto-dérision (eux), qui aiment rire et qui ont eu le malheur de créer un groupe parmi tant d’autres, le sujet ayant juste été repéré, trafiqué un peu et utilisé pour combler le trou… Celui occupé par des « journalistes » en perte d’inspiration. Je suis déçu… 

La prochaine fois les gars, quitte à être vraiment méchants, attaquez-vous à un sujet vraiment sensible… Les bébés chats par exemple, mais c’est beaucoup moins moche que les bébés par contre !

Scylla…

PS : Si votre enfant, fraichement sorti du ventre de sa mère venait à être laid, voir très très laid, n’hésitez pas à m’en envoyer une photo…

LIENS :

Crédit photo : Jonnelle Yankovich

VOS COMMENTAIRES