Coup de pouce

Question d’onanisme…

Avec un peu d’humour, je pourrais presque commencer cet article par « en période de confinement… »… Toutefois, enfermement obligatoire ou pas, lorsqu’il est question de relaxation et de bien-être, il n’y a pas d’excuse à chercher pour profiter de petits instants « pour soi ». Les plaisirs solitaires font ainsi partie de la vie, des expériences nécessaires que l’homme et la femme partagent avec leur corps. Surtout lorsque l’on sait que la pratique est plutôt « bonne » pour la santé. Voici donc une liste de 10 bonnes raisons pour ne pas hésiter à avoir recours à la masturbation de temps à autre…

1° L’onanisme permet de mieux connaître son corps…

En effet, si on dit qu’un rapport réussi est un rapport où les partenaires communiquent, comment pouvoir exprimer à l’autre ce qui nous fait du bien, si nous-même nous n’en avons aucune idée ? La masturbation nous permet donc, à travers différentes caresses, de découvrir nos corps, ses réactions et ce à quoi nous sommes, ou pas, sensibles.

2° L’onanisme diminue le stress…

Des endorphines sont sécrétées pendant la masturbation par notre cerveau. Celles-ci ont pour effet premier d’être une réponse favorable à la diminution de l’état de stress. Lors de l’orgasme, ces endorphines sont multipliées, donnant un sentiment d’euphorie, entraînant un relâchement musculaire donc une sensation de relaxation ultime.

3° L’onanisme diminue les risques de cancer de la prostate…

Des études sérieuses révèlent depuis plusieurs années qu’il a été prouvé que les hommes, dans la force de l’âge, se masturbant, diminuent les risques de développer un cancer de la prostate plus tard. Pourquoi ? La masturbation diminue l’accumulation de liquide séminal dans les canaux prostatiques et donc préviennent des risques de cancer.

4° l’onanisme accentue l’excitation…

Lors d’un rapport, le fait de regarder son, sa, ses partenaire(s) peut développer l’excitation beaucoup plus qu’un cours de conjugaison ! Certaines personnes prennent par exemple un plaisir immense à « mater » leur partenaire se faire du bien et peuvent aller jusqu’à se limiter, occasionnellement, à cette pratique.

5° L’onanisme développe l’endurance de l’homme…

A force de connaître son corps, l’homme le dompte tel l’animal sauvage qu’il peut être… Et a force de connaître son corps, il parvient a maitriser son excitation, ainsi que son endurance. C’est ainsi que l’homme excité comme un taureau, parvient à éviter l’éjaculation précoce et les situations délicates qui en découlent.

6° L’onanisme permet de mieux dormir…

S’il est question de plaisir, dans le point qui nous intéresse ici, c’est aussi l’idée du bien-être qui est au rendez-vous. L’endorphine, dont je vous ai déjà parlé plus haut, a aussi un effet similaire à celui d’un somnifère naturel. Au lieu de se tourner dans tous les sens, en cas d’insomnie, quitte à se retrouver en face d’un film ou d’une série sur Netflix, pensez peut-être à mater un autre type de film, quitte à  ce qu’une fois arrivé au plaisir souhaité, le sommeil soit enfin au rendez-vous !

7° L’onanisme prolonge le plaisir…

Ça nous est déjà arrivé à tous de surkiffer un(e) partenaire, une relation à cause de la situation, la position, l’endroit, ou la personne avec qui nous avons partagé l’acte. Et comme toute bonne chose semble avoir une fin, il est possible que ce souvenir… Ne soit finalement plus qu’un souvenir lointain. Pourtant, tenter de se replonger dans le souvenir de ce moment, mêlant ceux-ci au plaisir des caresses solitaires, peut avoir le mérite de nous apporter un certain degré de plaisir et d’excitation.

8° l’onanisme, vite fait, bien fait…

S’il est questions d’études sérieuses, certaines d’entre elles nous expliquent que l’orgasme chez la femme peut être atteint dans une moyenne de quatre minutes. On peut donc imaginer mesdames qu’en cas de stress, quatre minutes sont plutôt vite trouvées, histoire de se faire du bien. Et puis, quitte à ne pas être toujours satisfaite par un homme trop centré sur son plaisir, autant se faire du bien !

9° L’onanisme est bon pour la santé…

En effet, la masturbation est excellente pour la santé, puisque celle-ci stimule le rythme cardiaque. On peut donc imaginer, que pendant la période de confinement, beaucoup d’entre nous ne pouvant pas se rendre à la salle de sport, continuent tout de même à s’entraîner de chez eux ! Une certaine pratique de masturbation consistant à contracter certaines parties de son corps pendant les caresses, jouant avec la respiration peut en effet être plutôt bénéfique au développement de certains muscles.

10° La masturbation calme la douleur…

Puisqu’on dit « jamais deux sans trois », je vais encore vous parler ici d’endorphines. Car en plus des deux points ici plus haut cités, celles-ci ont aussi un effet analgésique sur notre cerveau, diminuant la sensation de la douleur telle les migraines, blessures musculaires ou encore les crampes menstruelles.

Bien que j’ai choisi d’aborder dix points plutôt favorables au fait d’avoir recours aux plaisirs solitaires, beaucoup d’autres prétextes et autres bienfaits seraient plutôt faciles à trouver… Et puis finalement, puisqu’il n’y a rien de mal à la masturbation, a-t-on encore besoin de bonnes excuses pour se faire plaisir ?

Profitez bien ! 😉

Scylla…
LIENS :

Crédit photos :

Cover : Sharon MCCUTCHEON

1° : Dainis GRAVER

VOS COMMENTAIRES