Coup d'œil

Sans dessus, ni dessous…

Quitte à en faire rougir certains, cela fait un moment que j’avais envie d’aborder la question du naturisme sur #thestormiscoming Mais encore faut-il pouvoir définir réellement ce qu’est le vrai naturisme, un style de vie beau jusque dans la démarche. Ensuite, une fois le nœud dénoué, il faudra se poser la question du « où » au Luxembourg ? Enfin, il faudra se heurter aux amalgames, aux préjugés et aux limites, celles qu’il nous faudra franchir, puis celles avec lesquelles il n’est pas bon de flirter. Tout un programme donc…

Vivre nu, ce sentiment total de liberté et de cohésion avec la nature qui nous entoure… Parce que c’est de cela dont il semblerait s’agir avant tout. Avant de commencer réellement à s’immiscer dans la matière, autant crever l’abcès tout de suite, « non », je ne suis pas adepte de la pratique. Mais, l’esprit totalement open, rien ne dit que je ne testerai jamais la pratique, si jamais d’aventure celle-ci venait à se présenter à moi, au détour d’une ballade ou de vacances. La nudité n’ayant rien de sale, la perversité reposant surtout dans l’idée de ce qu’on peut « en faire ». Mais le naturisme, c’est quoi ? « Le naturisme est une manière de vivre en harmonie avec la nature. Cette philosophie implique le respect de soi-même, le respect des autres et le respect de la protection environnementale » m’explique Armand, représentant du groupe « Sports et loisirs naturistes luxembourg ». 

L’étroitesse d’esprit, c’est malheureusement cela aussi, voir le mal partout, la nudité étant passée par plusieurs étapes durant les années et les territoires. En matière de cinéma, par exemple, vous remarquerez une énorme différence entre les Etats-Unis très prudes en la matière et certains pays d’Europe comme la France, où le fait de voir une personne nue semble poser beaucoup moins de problème. Là encore, une différence se remarque entre le cinéma de 2020 et celui des années 80-90 beaucoup plus libertaire… Une certaine régression aux niveau des libertés semblant s’immiscer dans notre quotidien. En la matière, il faut donc savoir distinguer l’idée d’une sexualité et de la nudité, soit « le corps » et ce qu’on en fait. Un peu comme l’Internet qui se révèle être un très bel outil, qui sera bien utilisé par certains et de façon très néfaste par d’autres. Un groupe de naturistes, ce n’est pas une bande de sauvages qui n’attendent qu’un nouveau membre pour pouvoir sauter dessus et « se le faire » pour parler cruement. Un groupe de naturiste va se retrouver pour partager un style de vie, vivre d’une certaine façon, en partageant des moments de détente, une amitié, sans que la question d’une sexualité exacerbée viennent changer la donne. Il y a donc aussi une différence à faire entre un lieu de rencontre « exhibitionniste » donc illégale aux yeux de la loi et les lieux dits « naturistes » qui sont, selon les endroits, encadrés par la loi ou des associations.

Au Luxembourg, le groupe « Sports et loisirs naturistes luxembourg » et les membres qui le constituent sont affiliés à la Fédération Naturiste Internationale, depuis 1974. A l’époque, les membres de l’association ont consenti à la définition du mot « naturisme » reprise plus haut. Ce mouvement, existe depuis plus de 40 ans et rassemble près de 400 membres dont une majorité est affiliée en couple ou en famille. Il est toutefois à noter qu’un sondage réalisé au alentours des années 2000 expliquerait que 10 fois plus de résidents luxembourgeois passant leur vacances à l’étranger dans le sud de l’Europe, choisiraient durant celles-ci le mode de vie « naturiste » sur des plages ou camping adoptant eux aussi cette vision des choses. On pourrait tenter facilement d’expliquer ces chiffres (qui ne restent que des chiffres) de par le fait que notre pays est un « petit village » où tout le monde connaît tout le monde. A vrai dire, aucune loi n’encadre légalement le naturisme au Grand-Duché de Luxembourg, celle-ci ne prévoyant que l’exhibition sexuelle, contrairement à d’autres pays tels que l’Espagne, l’Angleterre ou l’Italie qui eux, légalement, pointe clairement la différence entre deux pratiques très différentes. En gros, l’exhibition sexuelle c’est une personne qui s’exposera volontairement à un « textile », comprenez quelqu’un qui choisit de ne pas être naturiste au moment où se déroule la scène, dans un but d’excitation, voir plus. Le parfait exemple : l’image du monsieur avec un long imperméable qu’il ouvrira dès qu’il croisera une personne de sexe féminin… (Attention il s’agit ici d’un GROS cliché). Rappelons que nous ne sommes pas ici pour pointer du doigt, juger ou stigmatiser une pratique que nous ne pouvons pas comprendre, ne la partageant pas. A contrario, l’idée du naturisme verra une personne choisissant de vivre « nu » dans des endroits adaptés, ayant des activités tout ce qu’il y a de plus normales. Ce qui explique aussi que des familles, avec des enfants, soient adeptes de ce genre de pratique, l’idée de la sexualité y étant totalement étrangère et la nudité déstygmatisée dans son quotidien. Dans d’autres pays, notamment nordiques la population n’a finalement plus besoin de différencier les pratiques par des lois, le corps nu, dans les mentalités, ayant retrouvé sa place comme un « état naturel de l’être humain ». Il est d’ailleurs fort intéressant de rappeler que toute tentative de dérive sexuelle y sera réprimandée. Pour revenir à la question du naturisme au Luxembourg, afin de ne pas entrer en conflit avec le législateur, les naturistes du pays ont donc acquis des terrains privés, qu’ils ont par la suite aménagés afin de pouvoir vivre à l’abri des regards des autres concitoyens ne partageant pas leur philosophie de vie. L’idée du respect expliquée en début d’article résidant aussi dans le fait de ne pas heurter les « textiles ». Le choix de l’association luxembourgeoise allant dans ce sens justifie son choix d’adhérer à un regroupement Naturiste International (INF-FNI) pour avoir plus de poids et de crédibilité pour se distancier des regroupements FKK, qui sont en réalité sont des regroupements échangistes, de drague (où l’on cherche des relations sexuelles) voir des endroits de prostitution). « Un tel comportement y sera sanctionné d’une exclusion immédiate et irrévocable » me souligne l’association.

Vient ensuite, surtout dans les préjugés, la question de l’âge du public… Dans mes recherches, j’ai pu constater que beaucoup de jeunes n’étaient pas spécialement opposés à l’idée du naturisme mais ne passaient pas à l’acte pensant ne pas croiser dans les lieux naturistes d’autres jeunes qui partagent leurs centre d’intérêts, mais plutôt une majorité de personnes plus « âgées ». Après avoir posé la question, il semblerait en effet, au niveau international, que le public « jeune » (l’utilisation des guillemets étant plus que nécessaire à ce sujet) ne représenterait qu’une minorité des adhérents. Cela semblerait s’expliquer à plusieurs niveaux : le manque de temps dans une société en perpétuel mouvement, baignant dans le stress du matin au soir, favoriserait un mode de vie poussant à une consommation irréfléchie, sans chercher l’idée de la plénitude et de « profiter de la vie » dans son sens « zen ». Une autre explication pourrait aussi résider dans le mode de vie qui favorise et prône la sérénité, le repos et autres décontractions. Il est vrai qu’à 20 ans, on est sans doute beaucoup plus porté sur le fait de faire la fête que de se reposer… « Nous nous rejoignons dans l’idée de relations humaines, basées sur l’amitié, la compréhension et le respect, à l’inverse de ce qui se vit au quotidien dans nos pays : la concurrence professionnelle, la réussite sociale à tout prix et j’en passe » me répond Armand du regroupement « Sports et loisirs naturistes luxembourg » où un certain niveau de maturité s’est installé et où on choisit de vivre dans l’harmonie plutôt que dans le flux d’un mouvement actuel de notre société. Et en effet, il semblerait que les valeurs humaines soient le moteur de ce mode de vie, non-influencé ou manipulé par l’industrie, les médias qui sont aujourd’hui le réel pouvoir de notre société. Les jeunes générations représentant un fort pourcentage du public sensible à cette manipulation, le fait de se retrouver nu, sans armure pour se protéger, voir se « hisser plus haut » au niveau social, semblerait pouvoir dérouter et mettre en danger dans la quête de l’échelle sociale. 

Il est tout de même à préciser que la prise de conscience au niveau de la perte des valeurs humaines de notre société qui s’installe progressivement, fort heureusement, depuis quelques temps, semble venir chambouler la théorie de l’âge. Des « jeunes » étant de plus en plus enclins à ne plus adhérer aux codes de la consommation aveugle, dépourvue d’humanité. Ces jeunes, recherchant un mode de vie plus sain et plus humain, commenceraient à s’intéresser à l’idée du Naturisme. «  … justement parce qu’ils commencent à comprendre que chez les naturistes, nous ne jugeons pas et respectons l’être humain avant tout. On voit mais on ne dévisage pas et ce depuis les premières associations du secteur » souligne Armand. 

Voilà de quoi y voir un peu plus clair au niveau de la question du Naturisme au Luxembourg… Un mode de vie qui semble enclin au fait de se poser et de profiter d’une vie plus sereine que superficielle. Pour celles et ceux qui désireraient plus d’infos à ce sujet, retrouvez en bas de page de cet article tout ce dont vous avez besoin en la matière. Enfin j’aimerais remercier les personnes ayant répondu à mon appel à témoins pour pouvoir mieux comprendre mon sujet. Une aide plus qu’utile m’a été apportée par Armand. Me permettant de voir beaucoup plus clair dans la masse d’informations que j’avais à décortiquer. Un grand merci donc à lui, ainsi qu’à son association !

N’oubliez pas de profiter de la vie, loin de tous ces codes inutiles et parfois abjects que la société nous impose. Je ne sais pas si cette vie sera suivie d’une autre ou pas… Je ne sais pas non plus si elle sera suffisante. Je sais juste que s’il s’agit là de la seule qui nous soit amenée à vivre, autant en profiter un maximum et dans le bon sens ! A méditer donc…

Scylla…
LIENS :

SPORTS ET LOISIRS NATURISTES LUXEMBOURG ASBL

7, Am Rousegäertchen

L-3924 Mondercange

Tel : +352 691 30 98 93

Website : www.naturisme.lu

Email : slnl@pt.lu

SUIVEZ-LES

Facebook : Naturisme Luxembourg

VOS COMMENTAIRES