Coup de chaleur

So sexy, les hommes…

N’y a-t-il pas finalement, mesdames, quelque chose de particulièrement sexy au niveau des fesses des hommes ? Car finalement, l’attirance sexuelle passe par la parole, la manière de se mouvoir, le caractère, les actions, et bien sûr aussi par le corps. Même si l’on parle plus souvent du caractère visuel et d’attirance des hommes pour les femmes, les femmes, elles aussi, aiment le corps masculin. Et en particulier une zone dont on parle assez peu, leurs fesses ! Alors, que se passe-t-il lorsque ceux-ci se prennent à votre jeu et mettent leurs attributs en avant ?

Le jockstrap, ou de son nom francophone moins connu « suspensoir », est un sous-vêtement, à l’origine porté par les sportifs américains. Il est composé d’une poche permettant le maintien des organes génitaux, d’une large ceinture et de deux élastiques épousant parfaitement la courbe des fesses, les laissant entièrement nues. La poche du sous-vêtement relativement souple peut accueillir une coquille afin de pouvoir garantir une parfaite protection de l’appareil génital de l’homme.  C’est surtout le cas dans la pratique de sports plus ou moins dangereux tels que la boxe, le hockey sur glace ou encore le rugby.

Depuis quelques années, le plaisir de la lingerie n’est plus réservé uniquement aux femmes, tout un tas de marques de sous-vêtements homme ayant compris qu’une part du marché restait à prendre, ont fait que  dans le sillage de cette idée tout un tas de collections plus ou moins sexy ont vu le jour. Outre le côté pragmatique, il faudrait maintenant composer avec les humeurs de ces messieurs, au grand bonheur de tous. Et le jockstrap, adopté depuis longtemps par un pourcentage de la communauté gay, pour des raisons qu’on n’expliquera pas tant elles sont évidentes, ne laissera pas son tour. Aujourd’hui donc, certains hommes, même hétérosexuels, choisissent de porter ce sous-vêtement soit par originalité, soit  par son côté pratique lors d’une séance de sport, soit pour pimenter leur vie sexuelle et leur anatomie,  par le port d’un vêtement sulfureux à souhait.

On estime à 20% le nombre de sportifs choisissant d’enfiler un joskstrap lors de leur séance de sport, cela laisse à supposer que ce sous-vêtement est particulièrement bien adapté à ce cas de figure. La moitié des joueurs de baseball américain semblent notamment l’avoir adopté. Un vêtement n’ayant finalement rien à envier à votre lingerie fine mesdames, pouvant émoustiller vos fantasmes ou envies de moments coquins. Et si monsieur est toujours hésitant… Un petit cadeau placé sous l’oreiller pourrait éventuellement être un bel argument !

Scylla…

VOS COMMENTAIRES