Les yeux ouverts

Springbreak 2018… Quel bilan ?

Qu’écrire ? Par où commencer?… Le pari était un peu fou, mais finalement, est-ce que je n’aurais pas tendance, ces derniers temps à en faire ma griffe ? Amener The Storm Events et #thestormiscoming à s’installer sur le Springbreak 2018 était quelque chose que j’avais envie de faire, depuis plusieurs mois. J’ai hésité, au risque de ne pas trouver écho auprès du public, de me (nous) vautrer. Et puis l’aventure est arrivée…

« Dans un monde qui bouge et qui se transforme, chaque année Springbreak doit s’adapter, évoluer, se transformer, se réinventer. Nous allons donc continuer à développer le concept afin que le public découvre un projet innovant à chaque édition, un projet qui colle à la réalité du moment. Avec quelque 35.000 fans, les débuts de cette nouvelle forme d’évènement au Luxembourg sont prometteurs. Nous mettrons tout en œuvre, en concertation avec nos partenaires, pour continuer à les surprendre en 2019 » déclare Morgan Gromy, Directeur Général de The Box.

Cette participation, elle peut finalement, aux yeux de certains, paraître tout ce qu’il y a de plus banal, mais au final, elle est plutôt loin de l’être. Je me souviens de l’accueil que faisait, au tatouage, le Luxembourg lorsque j’y suis arrivé il y a quelques années. Alors participer à ce genre d’événement de type « familial », c’était loin d’être gagné d’avance. Il y a eu aussi un certain chemin à parcourir pour parvenir à intégrer l’événement. Rappellons que jusqu’à cette année, jamais le tatouage n’y avait trouvé sa place. Et puis voilà, un peu boulimique de travail, équipe hyperactive et volonté de communiquer sur le terrain obligent, j’ai décidé de relever le pari et de foncer.

Une fois sur place, l’accueil a parfois été un peu mitigé… Je pense notamment a certains exposants « classiques » qui ne « comprenaient pas » ce que le tatouage venait faire là. « L’année passée, il y avait du jeu vidéo. Cette année, il y a du jeu vidéo et du tattoo. Et l’année prochaine, ce sera quoi ? ». Moi qui sais ce qui est en train de se préparer dans l’ombre, j’ai envie de rire, en entendant ces mots. Rappelons que depuis le lancement de sa première édition en 2017, l’équipe de management de Luxexpo The Box a décidé de donner un coup de peps à ce qu’était l’ancienne « Foire de Printemps », événement qui, dans ses belles années, était l’événement incontournable au Luxembourg. Force est de constater que certaines structures n’ont pas compris que 2018 se veut l’ère de l’ultra-communication. Finies les étiquettes poussiéreuses… Fini le temps où la communication se faisait dans les pages des médias classiques, ce règne est terminé. Oubliées les vieilles techniques de ventes où papy, costard cravate, accrochait les passants dans les allées pour leur vendre des trucs à coup de gros rabais sur les commandes passées lors du salon. Aujourd’hui, on est dynamique, on innove… La visibilité, la comm, elle se font de façon digitale, presque révolutionnaires. Le public est en attente de propositions modernes, pertinentes, il s’ennuie et décroche vite. L’équipe de management de Luxexpo The Box l’a bien compris, à juste titre et on les en remercie !!! Permettre à de jeunes structures telles que 11F pour le gaming ou The Storm pour l’événementiel, ou le tatouage, d’être présents sur cet event fait qu’un public plus jeune a tendance à revenir voir ce que ce salon propose… La preuve a été faite durant tout le long de cet évent. Il est par ailleurs relativement dommage que les médias classiques n’aient pas vu (ou voulu voir) cette évolution, préférant donner la parole à des vignerons, noyés dans leur chagrin, prétextant un événement se déroulant « trop tôt dans l’année », pour justifier une absence de remise en question sans doute… C’est tellement plus facile ! Fucking obsolescence…

Coté public, vous avez été particulièrement nombreux à nous rejoindre, nous en avons été surpris… Et heureux ! Celles et ceux qui ne savaient pas, ont découvert, souvent avec enthousiasme. La rencontre était intéressante, vous l’avez exprimé. Soulignant ce choix que le live-tattoo, stigmatisant l’acte inconnu… Le sublimant presque ! L’aventure a été humaine… Et belle. Elle nous a permis d’aller à la rencontre des gens sur un terrain de jeu qui est le nôtre, mais un événement où le public n’était pas «notre » public. Et pourtant l’accueil y a été particulièrement riche. Dés lors, le pari était gagné. Puis il y avait cette pêche, ce dynamisme… Je me souviens qu’en 2017, de l’extérieur, je n’avais pas compris ce choix de nom « Springbreak ». Ce week-end j’ai compris… Le hall 7, rebaptisé « Urban Food Village » portait mieux que jamais son nom, de par l’ébullition de dynamisme, de sourire, de fête qui y régnait. On a beaucoup bossé, mais pas que… Parce qu’on a aussi beaucoup fait la fête. Mais à en parler d’humanité, l’occasion a aussi été celle nous permettant de rencontrer des gens avec qui nous avons l’habitude de travailler, dans un cadre différent. Un cadre humain, découvrant que ces personnes possédaient elles aussi des émotions, connaissaient les doutes, la remise en question, l’enthousiasme et la déception. J’ai personnellement souvent vu le staff commercial de Luxexpo The Box comme des « machines » un peu burocratisées… Ce week-end, j’ai rencontré ces gens avec un autre regard, j’ai été touché… Humainement ! Là encore, ce constat fait de cette participation un pari qu’il valait la peine d’oser relever, les relations futures n’en seront à l’avenir que plus intéressantes. Les luttes sont parfois semées d’embûches, elles sont longues et périlleuses, mais elles valent la peine d’être menées… Je ne peux que les encourager sur leur lancée !

Et puis, presque comme une évidence… L’événement n’aurait pas été ce qu’il a été sans l’équipe qui m’y a accompagné ! J’ai passé une semaine avec des gens complètement barges, mais pour qui j’ai une estime de malade. Je pense notamment à ces artistes qui ont été assez fous pour relever l’invitation : Noska, Sabine Mastah et Antonio qui ont fait le déplacement depuis l’étranger, sans aucune certitude de rencontrer l’accueil du public. Ils m’ont fait confiance… J’aurais pu me nous vautrer, mais ils ont choisi de jouer le jeu. Je les en remercie… Ce sont des artistes de grand talent, mais pas que ! Rien que pour tous ces fou rires, des discussions, ces délires… Et puis une petite soupe à l’oignon (comprendra qui peut…), l’aventure était belle ! Inévitablement aussi, j’aurai une pensée pour mon équipe qui elle aussi a choisi de me suivre : Vincent, Kevin, Vanessa, David… Sans leur punch et leur motivation, là encore notre participation à l’événement n’aurait pas été ce qu’elle a été ! Et puis toutes ces personnes qui n’ont pas eu peur de se faire tatouer en live devant tous ces visiteurs curieux de découvrir « comment » l’opération se déroule.

Etre sur le terrain est quelque chose qui me manque… Aller au contact des gens, discuter, expliquer la démarche, voir le sourire de l’autre. Le résultat de cette « belle » participation me réconforte dans mon choix de vouloir communiquer directement sur le terrain, et non pas depuis un bureau, téléguidant la communication aveuglement. Cette nouvelle façon de travailler, propre à la nouvelle équipe de Direction de The Storm ne peut qu’être une bonne façon de faire, j’en suis absolument sûr !

Pour terminer, je remercierai notre partenaire ITC Tattoo & Piercing pour leur soutien. Avoir un partenaire avec de tels produits de qualité, qui peut réagir de façon ultra rapide est quelque chose qui facilite la vie. Remercier aussi le Légère Hotel Luxembourg pour ces belles nuits, courtes mais tellement confortables que l’on a passées durant toute la semaine. Il est a noter que lorsque l’apéro commence à 11h pour se finir à 3h du mat, un bon petit déjeuner comme ils le servent ne peut qu’être utile !!! Merci encore aux équipes de Luxexpo The Box de m’avoir fait confiance… J’apprécie !

Bref, vous l’aurez compris… Au moment d’écrire ces quelques lignes, je ne peux m’empêcher de sourire, même si la mélancolie s’empare un peu de moi. Pour le reste, on se donne d’office rendez-vous, avec une impatience de fou, pour l’édition 2019, avec de jolies surprises à la clef !

Scylla Pierce



LIENS :

Crédit photos : Marie De Decker

Website : www.mariededecker.com

InstagramFacebook

VOS COMMENTAIRES