Coup d'œil

The Storm – Update 2021

Souvent, je me dis que je suis fou… Et lorsque je pénètre à nouveau dans cette grande salle vide, je me répète que je suis fou. Pourtant, l’espace me traverse et m’attire dans sa hauteur, sa profondeur, son vide abyssal qui ne demande qu’à être comblé. Pour cela, tout reste à penser, à concevoir, à construire, avec bien entendu cette frayeur qui ne me quitte quasi plus jamais et qui me glisse de temps à autre au creux de l’oreille : « Et si, lors de l’atterrissage, il n’y avait personne ? ». Chaque nouveau jour passé sur terre nous invite à la construction, à dessiner, poser les formes, les lignes, les idées pour permettre à la couleur et au spectacle d’exister. Mais tout est-il définitivement figé dans le temps ? Je ne le pense pas… Que du contraire.

10 ans c’est long… Et peu en même temps. Des édifices peuvent se monter ou s’effondrer en un rien de temps, pendant que le temps, inexorablement passe et laisse son empreinte sur nos échines mortelles. 10 ans, c’est le temps qu’il a fallu à notre événement principal pour en arriver là… Même si ces 10 années n’ont pas été depuis le départ sous mon orchestration. 10 ans, ça passe et ça lasse… Et ce qui était hier garant de succès, ne peut plus l’être demain, notre société ayant besoin de se nourrir d’autres choses, d’autres idées, d’autres mœurs. Il y a aussi cette envie boulimique en moi, parfois presque schizophrénique, de toujours tout devoir remettre en question, redéfinir, repenser, recouvrer… Toujours en quête d’apporter quelque chose de nouveau, d’être là où on ne nous attend pas et de nourrir notre public d’un spectacle toujours différent, évitant le show « de trop » avant de lasser. 

10 ans, c’est le temps qu’il aura fallu au salon « International Tattoo Convention » pour se faire définitivement indélogeable, ayant pris ses quartiers pour toujours au Luxexpo The Box, où il se déroule maintenant depuis 2014, lorsque j’ai intégré l’équipe en tant que simple bookeur… Moi qui n’étais personne. 2021 sera donc l’anniversaire à ne pas louper. Dès lors, il semblait plutôt facile de ne pas se heurter à de grands changements, se contentant de mettre les petits plats dans les grands et de marquer d’une croix dorée cette année phare. Mais 2020, cette année noire fut frappée d’un fléau nommé Covid-19, qui nous plongea le monde de l’événementiel dans un profond silence, durant plus de six mois. Des mois angoissants au possible, où pour seul loisir l’invitation à se recentrer, se nourrir de nouvelles choses, se repenser et envisager des lendemains complètement différents, toujours dans cette quête infernale de proposer toujours une version encore meilleure de nous et de ce que nous proposons. A distance, enfermés dans notre presque enfermement forcé, mes équipes et moi avons planché sur ce qui n’était au départ que des idées, des envies, des rêves pour insuffler un souffle de vie différent. Bien entendu, l’oreille ouverte et attentive, nous avons écouté ce que vous aviez envie de nous dire. Encore plus lors de cette neuvième édition, il y a quelques jours. Une édition particulière, mais plus humaine que jamais, où vous avez décidé de nous parler… Et ce retour a été d’un grand réconfort dans ce qui était nos projets à venir.

Lors de ces échanges, l’idée qui revenait le plus souvent était celle de la surprise de voir de nouvelle choses envahir le salon… Parce que lorsqu’on pense « Tattoo Convention », on pense inévitablement à son essence même : le tatouage. Personne ne pense donc à voir du massage, du chocolat, des voitures de sport ou du relooking. Le constat d’abord, pour ensuite en arriver à une prise de conscience : « Nous ne produisons plus une tattoo convention… Nous allons plus loin ! ». Depuis que j’ai repris les rênes de ce salon, il y a maintenant trois ans, l’envie de ne pas se cloisonner prime plus que tout, avec bien entendu la règle nous obligeant à ne pas tout changer du jour au lendemain, peur de bousculer, de ne pas plaire, ne pas satisfaire. Il fallait donc s’armer de temps pour repenser et modifier en douceur, ces bonnes vieilles habitudes devenues poussiéreuses aujourd’hui. Ce dixième anniversaire se voulait donc au sein de nos équipes tel le moment idéal pour changer les choses, les réactualiser, faire une mise à jour, une update du concept et du spectacle.

Pour son dixième anniversaire, le salon s’offre la désobéissance de se réinventer totalement

Dés lors, l’essence faite de nouvelles couleurs, il semblait important de la redéfinir… Un nouveau nom ? Ce salon du tatouage qui avait donc lieu tous les ans en mai devrait voir le jour sous une nouvelle forme, plus adaptée aux envies du public. Rappelons que nous ne sommes finalement que des hommes aux service d’autres hommes et que notre métier, bien loin d’être le plus contraignant au monde, nous amène à amener du rêve plus qu’autre chose. Plus que du tatouage, au fil des années, nous avons poussé les murs proposant d’autres choses, nourrissant de concept de diversité, de nouveautés, de surprises… D’autres styles de vie. Dans son update, le salon semblait donc se redéfinir comme un événement proposant de découvrir, de stopper, de se noyer dans l’interactivité et le « plus moderne », loin des vieilles images scandaleuses, dénudées de facile et de poussiéreux. Non plus une Tattoo convention, mais un salon orienté Lifestyle… A l’image de ce qu’est devenu le monde du tatouage, auquel on a enlevé son empreinte stigmatisée faisant de ses membres des gens marginaux, en marge de la société, parfois infréquentables. De nos jours, tout le monde peut se faire tatouer, sans obligation d’appartenance. Dès lors, un mot semblait souffler vie : « Life », prenant à l’événement sa nouvelle empreinte : « LIFE EXPO », un salon tattoo et Life style, accueillant des idées, des concepts, des mouvements correspondant à ce qu’est la vie des gens qui vivent avec leur temps, qui savent se faire plaisir et faire la fête.

Le concept de l’événement sera donc complètement repensé dans sa conception et sa réalisation… Nous passerons de 300 à 200 artistes tatoueurs, libérant de la place pour de nouvelles idées, de nouvelles formes, de nouvelles couleurs, encore plus de diversité et de nouveautés. Encore plus de plaisir à prendre au pluriel et à l’interactif. Et si les lignes essentielles resteront inévitables, notre mission est maintenant de penser le spectacle d’un tout nouvel œil, osant imaginer les choses d’un tout nouvel ordre. Bien entendu, l’effet de surprise prime toujours et loin de moi l’idée de vous révéler avec plus de six mois d’avance ce qui composera le show en mai, mes équipes, au sortir de la neuvième édition, s’étant directement mises au travail pour concevoir et donner vie à ce nouveau défi. 

Une édition hivernale et ses trésors pour se faire et faire plaisir…

Et puisque 2021 restera le dixième anniversaire de ce salon, il faudra savoir se faire plaisir. Ainsi le calendrier de l’année a été totalement refondu… Si l’événement principal reste gravé sur le mois de mai, il trouvera maintenant un rythme non pas annuel, mais semestriel, puisqu’il se déroulera non seulement au mois de mai, mais aussi en novembre. La règle n’existant pas, pourquoi devoir à nouveau toujours devoir attendre un an pour se refaire plaisir alors que six mois peuvent suffire pour rouvrir les portes de la fête, permettant ainsi de nouvelles perspectives automnales non réalisables ou inscrites dans la logique sur une édition printanière. Enfin, nous avions envie de jouer aussi avec les échos de l’hiver… Une alternative ayant lieu en janvier 2021, avec cette perspective des plaisirs d ’hiver, se mêlant au monde du tatouage toujours plus enclin à s’adapter à l’air du temps, avec le salon « WINTER WONDERLAND ».

Nous vous donnons donc rendez-vous très prochainement, afin d’en découvrir d’avantage sur ces nouveaux concepts produits par The Storm Events.

Scylla…

VOS COMMENTAIRES