Coup de tonnerre

Une eau presque de vie…

Aux premières heures de l’aube, celles de mes nuits se consument… Je m’éteins quand vos journées s’allument, ne laissant derrière moi que le souvenir de nos infortunes. L’ivresse, reine des vies nocturnes, de ses doux baisers, transcende l’histoire de belles et de beaux, la pénombre ayant pour bénéfice que de tout sublimer. Et que serait la nuit, quand minuit sonne, sans nos breuvages exquis?… En plaisir l’obscurité se déguise, faisant des rois les fous qui n’auront de cesse que de tuer l’ennui, alors que le jour sombre. Cette nuit, qui en son sein abrite le plus doux des secrets, celui d’un baiser indécent dans son innocence, une eau-presque-de-vie répondant au nom de Gimber.

Cette histoire- là résonne un peu comme un petit conte de fée… Une histoire « à la belge » qui n’a ici absolument rien d’absurde. L’histoire d’un homme, Celle de Dimitri, producteur de séries animées, des rêves plein la tête. A l’époque, le héros de notre histoire vaque à ses occupations et se promène dans la nuit et autres obligations professionnelles, où il est de bon ton de se mêler au reste du monde, le verre d’un mauvais vin ou d’une boisson quelconque à la main. Mais voilà, Dimitri, aime la vie et très rapidement, il décide de donner un autre goût à ses nuits. C’est ainsi qu’il décida donc d’endosser son fidèle destrier pour partir à la quête d’une boisson magique, donnant une autre perspective aux nuits de son royaume. A l’heure où son peuple perdait peu à peu intérêt à la vie, plus aucune saveur ne l’animant, Dimitri fit une découverte sur sa route : celle du gingembre. Mais comment transformer une racine en breuvage magique qui n’aurait raison de la tête des hommes, qui tourne plus vite qu’on ne pourrait le croire ? C’est en apprenti sorcier que notre preux chevalier s’improvisa, testant, osant, mélangeant au gré de sa crusioité des formules toutes plus inattendues les unes que les autres, avec pour seul et unique but, la découverte du graal : une concoction miraculeusement satisfaisante !

C’est ainsi qu’armé de sa mixture, Dimitri regagna son royaume, sa femme l’attendant avec toute l’impatience qu’on connaît aux épouses dont l’époux est parti en quête d’un trésor (bon ok, mon imagination s’emporte…). Celle-ci, heureuse de retrouver son époux, ordonna un bal aux allures de rave party et y convia tout le royaume. Alors même que la nuit entamait sa course folle, les invités, subjugués par l’étrange boisson préparée par notre héros, commencèrent l’un après l’autre à y goûter… Et miracle, la vie semblait habiter à nouveau chaque invité ayant déposé les lèvres sur la mixture à la couleur des premiers rayons de soleil. Bientôt, la rumeur allant souvent plus vite que le son de la 4G, les reines et les rois firent le déplacement vers les terres de Dimitri pour découvrir les plaisirs procurés par une boisson magique, dont il était dit qu’elle ne transformait pas le peuple nocturne en morts vivants. Etait-il réellement possible de subjuguer la nuit, dans périr au gré de sa morsure ? C’est ainsi que Dimitri, sa femme et son peuple vécurent heureux jusqu’à la fin des nuits. On ne sait pas s’il eurent beaucoup d’enfants, la fin de l’histoire ne le raconte pas, on raconte que son auteur ayant lui aussi succombé aux plaisirs de cette boisson, plongea dans son conte, à défaut de plonger dans l’alcool.

« Je me sentais comme Willy Wonka, mais sans les enfants endiablés autour. »

Trêve de bavardages et de contes de fées… Lorsque j’ai entendu parler de Gimber, j’étais légèrement septique. Souvent, je dois l’avouer, n’étant pas hyper fan des produits qu’on nous prétexte à base de gingembre , je passe mon tour, pour éviter de tomber dans les goûts d’un gingembre au goût de savon comme dans certains restaurants asiatiques. Pourtant, après avoir entendu les échos apportés du fameux produit de la marque, puisqu’il ne faut pas mourir idiot, je décidai d’écrire à celle-ci qui, très gentiment, répondit à l’appel et m’envoya un pigeon voyageur… Heu, non l’histoire est finie (sorry !), m’envoya deux bouteilles pour goûter le produit (par voie postale). Nous vous rassurons, aucun animal n’a été torturé dans notre histoire (ni la vraie, ni celle du conte).

Gimber est une boisson qu’on pourrait qualifier de magique… Non pas parce qu’elle transformera quiconque décidera d’y goûter, comme dans notre conte. Mais parce qu’elle est réellement une belle alternative à tous ces alcools qui nous montent beaucoup trop vite à la tête et nous font perdre le contrôle. On peut d’ailleurs lui prêter tous leurs avantages, sans les inconvénients qu’on leur connaît, le goût étant vraiment unique et très revigorant… Et en plus, le gingembre est extrêmement bon pour la santé ! Quand on découvre tout le soin porté par Dimitri et ses équipes pour sélectionner des articles de qualité, il est plus qu’évident que cette boisson- là ne peut que nous faire du bien !

Mieux qu’une boisson, une histoire… En vous rendant sur le site de la marque, que vous trouverez en bas de page de cet article, vous découvrirez l’histoire, la vraie, de la marque qui résonne comme quelque chose de vraiment beau. Une histoire comme il nous plaît à les lire et comme il me sied particulièrement de les encourager sur #thestormiscoming ! On souhaite donc toutes nos félicitation à Dimitri et ses équipes, ainsi que longue vie à Gimber. En espérant pouvoir un jour les accueillir sur un des salons de The Storm Events !

A la vôtre

Scylla…
LIENS :

GIMBER

Henri-Joseph Genessestraat 34/9

1070 Anderlecht

Belgique

Tél : +32 479 21 75 96

E-mail : hello@gimber.be

Website : www.gimber.be 

Blog : cliquez ici !

FOLLOW THEM

Facebook : @gimberdrink

Instagram : @gimber_drink

Pinterest : @gimberdrink

VOS COMMENTAIRES